L’homme qui a enlevé Jihane à Anderlecht affirme qu’il voulait “la ramener à l’ambassade de Roumanie”

Suspect - Jihane - Anderlecht

L’homme qui a enlevé la petite Jihane, 6 ans à Anderlecht, est passé devant la Chambre du Conseil de Bruxelles ce vendredi matin. Selon ses avocats,  Mes Bernard Ayaya et Lowanbuy Kakiese, Aurel C. confirme la version selon laquelle il souhaitait “aider la petite fille”. Toutefois, “il reste plus taisseux par rapport à ce qu’il s’est passé après 22h00”, confient ses avocats.

“Notre client a déclaré avoir seulement voulu aider Jihane parce qu’elle s’était perdue. Il pensait qu’il s’agissait d’une fillette Rom et a expliqué ne pas faire confiance à la police. Selon lui, cette dernière ne saurait pas comment s’y prendre avec les filles Rom. Son but était de conduire l’enfant à l’ambassade de Roumanie mais il ne précise pas pourquoi il a attendu si longtemps pour le faire”, a indiqué Me Ayaya.

Aurel C. n’aurait pas plus expliqué pourquoi il a revêtu la fillette d’autres vêtements ou pourquoi il s’est rasé la barbe et les cheveux. Il n’a pas fourni davantage d’explications sur son profil Facebook sur lequel figurent des photos de jeunes filles à demi nues et des citations religieuses. Il n’a pas non plus indiqué ce qu’il a fait avec l’enfant, selon ses avocats. Aurel C. et Jihane auraient discuté ensemble mais il n’a pas révélé le contenu de ces conversations à ses avocats.

Le résultat des perquisitions menées à son domicile n’est pas encore connu. On ignore également si l’homme a un passé judiciaire en Roumanie. Le juge d’instruction a ordonné une expertise psychologique et psychiatrique d’Aurel C. (avec Belga, photo Police fédérale)

Partager l'article

16 juin 2017 - 13h44