Les plannings familiaux, interdits de distribuer la pilule du lendemain, contestent

“Il est incorrect de dire que les centres de planning familial ne pourront plus délivrer la pilule du lendemain, s’insurge jeudi dans un communiqué la Fédération des centres pluralistes de planning familial (FCPPF), en réaction au refus de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, d’autoriser ces centres à délivrer la pilule contraceptive aux jeunes filles et aux femmes. “Il y a aujourd’hui, dans chaque centre de planning familial, un médecin habilité à la délivrer”, soulignent encore la Fédération du secteur tout comme celle émanant des Femmes prévoyantes socialistes (FCPF-FPS).

Les centres de planning familial ont été sommés d’appliquer strictement la loi fédérale sur les médicaments et ne sont donc plus habilités à délivrer la pilule contraceptive et la pilule du lendemain à leurs patientes. Depuis décembre 2014, ces médicaments doivent en effet être délivrés soit par un médecin, soit par un pharmacien, à quelques exceptions légales près.

Un dossier évoqué dans #m avec le directeur de la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial, également en désaccord avec cette décision du gouvernement fédéral.

  • Invité : Gaëtan De Laever (directeur de la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial)

Partager l'article

18 mai 2017 - 19h24

Trouvez un emploi avec Stepstone :