Le parking Q-Park de la gare du midi touché par la cyberattaque

QPARKLa cyberattaque a des conséquences chez nous, dans les parkings de la société Q-Park. A la gare du midi, des automobilistes ont eu la bonne surprise de pouvoir sortir sans payer. Le directeur général de Q-Park, Philip De Brabanter a confirmé l’information à nos confrères de Radio 1. La société a été touchée par le viris Wannacry. Les personnes qui souhaitaient payer avec leur carte de crédit ne le pouvaient plus. « Nous ne prenons aucun risque », a déclaré M. Maes. « Nous avons déconnecté l’entièreté du système et nous sommes à présent en train d’installer les correctifs de sécurité. Ensuite, nous scannerons encore une fois le système, avant de le raccorder à nouveau. » La société estime que tout devrait être rentré dans l’ordre lundi midi.

IMPACT LIMITÉ

Le Centre pour la cybersécurité (CCB) a reçu lundi plusieurs signalements de PME belges ayant été victimes de la cyberattaque mondiale mais l’impact reste limité, a indiqué lundi matin Miguel De Bruycker, directeur du CCB. Il demande aux entreprises et aux travailleurs de toutefois rester vigilants ces prochains jours.

À l’entame de la semaine de travail, alors que de nombreux ordinateurs allaient être rallumés, il était redouté que le nombre de victimes du logiciel malveillant augmente sensiblement. La Belgique s’en tire plutôt bien. Une « poignée » de PME ont été infectées par le logiciel de rançon mais comme elles avaient procédé à un back-up de leurs fichiers, elles ont évité le pire. « L’impact est assez limité », a souligné M. De Bruycker. « Même si je ne veux pas minimiser les conséquences pour les entreprises en question. C’est loin d’être une plaisanterie et une contamination est très nuisible. » Le directeur du CCB appelle les entreprises et travailleurs à rester vigilants: « Il est recommandé de ne pas ouvrir un courrier électronique non-attendu. Il vaut mieux lire un mail de moins qu’un de trop. » (avec Belga)

Partager l'article

15 mai 2017 - 10h25