Les ministres régionaux de la Nature se penchent sur la forêt de Soignes

FORET DE SOIGNESA l’initiative du ministre wallon de la nature René Collin (CDH), une première réunion officielle entre ministres wallon, flamand et bruxellois en charge de la nature s’est tenue mercredi soir au château de La Hulpe. René Collin (CDH), Céline Frémault (CDH) et Joke Schauvliege (CD&V) ont notamment évoqué la forêt de Soignes, dont le territoire est réparti sur les trois régions. Une structure de concertation spécifique existe mais les trois ministres souhaitent la remplacer par une « Fondation Forêt de Soignes ». Tous trois veulent par ailleurs une reconnaissance Unesco pour cette vaste forêt de hêtres.

Bien que leurs cabinets collaborent régulièrement sur plusieurs dossiers, il s’agissait mercredi de la première rencontre officielle entre les trois ministres régionaux de la Nature. Ils ont décidé de se voir tous les six mois dans le cadre d’une sorte de « plateforme nature », afin d’assurer le suivi de certains dossiers importants. « La nature ne connaît pas les frontières », a résumé le ministre Collin. Tout comme la forêt de Soignes, ses 4.400 hectares étant répartis sur les trois régions. Les trois ministres ont répété leur volonté de mettre sur pied une « Fondation Forêt de Soignes », privée, dont le projet est soumis au Conseil d’Etat. Son rôle sera notamment d’élaborer un schéma de structure interrégional, et un plan stratégique triennal. Par ailleurs, au travers d’une coordination assurée par Natuur en Bos, les trois régions collaborent pour faire reconnaître la forêt de Soignes par l’Unesco en tant que patrimoine naturel, comme certaines forêts d’Allemagne, d’Ukraine ou de Slovénie. (Belga)

Partager l'article

07 juin 2017 - 19h19