facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les CPAS demandent un effort de 2,3 milliards d’euros au gouvernement fédéral

Les CPAS du royaume exigent du prochain conseil des ministres spécial de début juillet qu’il arrête une stratégie globale phasée, à 2,3 milliards d’euros, passant par une augmentation de toutes les allocations sociales jusqu’au seuil de pauvreté européen, soit au-delà de 2.000 euros pour une famille avec deux enfants.

« Avec un revenu de 1.180 euros par famille avec 2 enfants, il est impossible de rencontrer les défis qui se posent, par exemple dans une ville comme Bruxelles », a expliqué Jean Spinette (PS), coprésident de la fédération des CPAS bruxellois. Les CPAS plaident en faveur de l’individualisation des droits sociaux et de la globalisation des revenus afin de ne pas punir la cohabitation qui est parfois le dernier tampon de solidarité familiale contre la pauvreté. Un rapport de la Cour des comptes, réalisé en 2012 à la demande du parlement, avait évalué l’impact budgétaire d’un relèvement a minima des allocations sociales à un montant oscillant entre 1,8 et 2,3 milliards d’euros. Les CPAS estiment qu’un tel budget peut être arrêté de façon phasée. Ils admettent qu’une politique sociale « coûte de l’argent » mais soulignent qu’elle engendre un « bénéfice social ».

Outre le relèvement des allocations, les CPAS du pays demandent au gouvernement de mettre davantage de personnes peu qualifiées au travail et de relever les salaires les plus bas en agissant sur la fiscalité et les cotisations sociales patronales et personnelles. L’objectif est de diminuer la tension, de cesser l’opposition entre certains groupes de la population, par exemple les travailleurs sociaux et les usagers des CPAS.

Enfin, les sections représentatives des trois fédérations des villes et des communes du pays demandent un meilleur soutien des CPAS. Le ministre de l’Intégration sociale Willy Borsus a compensé récemment la prise en charge par les CPAS des exclus du chômage, a reconnu le président de l’association flamande des CPAS Rudy Coddens. Les centres s’en félicitent mais demandent d’aller plus loin car les moyens en provenance du fédéral sont insuffisants. Le mémorandum appelle à une nouvelle hausse de l’indemnité pour les frais de personnel, une prise en charge « intégrale » de chaque augmentation du revenu d’intégration (seule une partie est prise en charge par le fédéral, l’augmentation du nombre de bénéficiaires pesant sur les communes), un système unifié du fonds énergie et un arrêt des répercussions des charges sur les entités locales.

Les trois organisations admettent que le gouvernement fédéral a déjà pris un certain nombre de mesures en soutien de la lutte contre la pauvreté. Mais à l’instar de celles prises par les gouvernements précédents, elles manquent d’ambition, estiment-elles. Le président de la section CPAS de l’union des villes et des communes wallonnes, Luc Vandormael (PS) se demande notamment si la lutte contre la fraude sociale doit constituer une priorité. « Elle constitue un devoir pour les CPAS mais elle n’est pas prioritaire. Une enquête (commandée il y a deux législatures par Maggie De Block lorsqu’elle était secrétaire d’Etat à l’Intégration sociale) a démontré que la fraude sociale atteignait 4% des demandes octroyées. La priorité d’un CPAS est l’aide et l’action sociale. Aujourd’hui, il y a danger. Une idéologie présentant le pauvre comme un profiteur percole de manière inquiétante », a-t-il estimé.

À politique inchangée, la Belgique n’atteindra pas les objectifs qu’elle s’est assignés: une diminution de 380.000 personnes en situation de pauvreté en moins par rapport à 2010, selon la Stratégie EU2020, et l’extinction de la pauvreté d’ici 2030, selon l’objectif de développement durable de l’ONU. Depuis dix à quinze ans, un cinquième de la population belge (2,3 millions de personnes) fait face à un risque de pauvreté, une réalité qui n’évolue pas. Et de 2004 à 2016, le nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration ou d’un revenu équivalent a augmenté de 27%. Or, ce revenu est de 33% inférieur au seuil de pauvreté. (Belga)

  • Images de Belga : interview de Luc Vandormael, président de la section CPAS de l’union des villes et communes wallonnes.

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

20 août 2017 Jupiler Pro League – L'ancien manager d'Anderlecht Michel Verschueren hospitalisé

L’ancien manager d’Anderlecht (et du RWDM) Michel Verschueren a été hospitalisé à la clinique universitaire de Jette samedi, a-t-il lui même annoncé sur son compte twitter dimanche. Il n’a pas précisé la raison, mais il s’agirait d’une infection lire plus

Belga

20 août 2017 Championnat du monde de motocross – La première manche du GP de Suède pour le Slovène Gajser, Clément Desalle 4e

Le Slovène Tim Gajser (Honda) a remporté sous la pluie la première manche du Grand Prix de Suède en MXGP, 16e des 19 épreuves du championnat du monde de motocross, dimanche à Udeevalla. Clément Desalle (Kawasaki), premier Belge, a pris la 4e place et lire plus

Belga

20 août 2017 Ligue de Diamant – Renee Eykens 6e sur 800m en 2:02.23, son meilleur chrono de la saison

Renee Eykens a pris la 6e place du 800m lors de la 12e manche de Ligue de Diamant d’athlétisme disputée dimanche à Birmingham, Angleterre. Renee Eykens a couru en 2:02.23, son meilleur temps de la saison, elle qui dispose d’un meilleur chrono personnel à 2:00.00. L’Ethiop lire plus

Belga

20 août 2017 Attentats en Catalogne – La cellule préparait "un ou plusieurs attentats" à Barcelone

La cellule responsable des attentats en Espagne préparait « un ou plusieurs attentats » à la bombe à Barcelone avec 120 bonbonnes de butane retrouvées dans une maison à 200 kilomètres de la capitale catalane, ont annoncé les autorités. Dans cette lire plus

Belga

20 août 2017 La Foire du midi a retrouvé sa fréquentation moyenne de 1,5 million de visiteurs

La 137e édition de la Foire du Midi, ouverte depuis le samedi 15 juillet, se clôture ce dimanche sur une fréquentation estimée autour de 1,5 million de personnes, a indiqué le représentant des forains, Patrick De Corte. Dans le contexte post-attentats l’ann lire plus

Belga

20 août 2017 Conflit en Syrie – Pas de réouverture d'ambassades sans rompre avec les rebelles

Les pays souhaitant rouvrir leur ambassade à Damas ou coopérer avec le régime syrien doivent rompre tout lien avec les rebelles, a affirmé dimanche le président syrien Bachar al-Assad. « Il n’y aura ni coopération de sécurité, ni ouverture d’amb lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/