Les cartes d’identité intégreront les empreintes digitales

CARTE_IDENTITELa lutte contre la fraude à l’identité passera par l’intégration des empreintes digitales dans la puce de la carte d’identité électronique, a décidé dimanche le conseil des ministres extraordinaire sécurité-justice.

Pour respecter la protection de la vie privée, aucune banque de données des empreintes digitales ne sera constituée ; seule la puce contiendra les empreintes, afin de pouvoir les confronter avec celles du porteur du document.

Cette mesure sera mise en œuvre progressivement à partir de 2019, chaque fois qu’une nouvelle carte sera attribuée (octroi, renouvellement ou remplacement), a indiqué le ministre de l’Intérieur Jan Jambon.

Le gouvernement a aussi précisé ses objectifs sur la mise en place d’une direction de sécurisation: 1.600 membres du personnel seront affectés progressivement à la sûreté des organisations internationales, bâtiments publics, sites nucléaires, cours et tribunaux, etc, afin de libérer des policiers et des militaires de ces tâches.

En matière de sécurité routière, le gouvernement a détaillé pour qui l’éthylomètre anti-démarrage (alcolock) pourra être imposé, dès le second semestre de cette année: il s’agira des conducteurs dépassant un taux de 1,8 gramme par litre ainsi que les récidivistes pour un taux supérieur à 1,2 gramme par litre.

Des peines plus sévères seront imposées en cas de délit de fuite après blessure ou décès, conduite sans permis ou sous influence. A l’inverse, un stimulant fiscal sera instauré pour les motards en 2018 à l’achat d’équipement de protection.

Autre mesure visant à renforcer la sécurité des indépendants et des PME: les personnes qui pénètrent dans les espaces des commerces en dehors de la zone commerciale (stockage) seront passibles en 2018 d’une sanction pénale. Pour faciliter la réparation du commerçant, une procédure accélérée de transaction sera mise en œuvre sous l’égide du ministère public.

(Belga)

Partager l'article

14 mai 2017 - 19h16