Les « activistes-animaux de la nature » préparent leur procès

Le 15 juin prochain, neuf personnes liés au mouvement Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) sont cités à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour « graffiti sur biens mobiliers et immobiliers » et « dégradations volontaires des biens ».

Le mois dernier, environ 70 activistes déguisés en animaux ont ciblé les bureaux de l’ECPA (European Crop Protection Association) pour son rôle de lobbying en défense des intérêts de grands producteurs de pesticides mondiaux tels que Bayer, Monsanto, Syngenta, Dow ou Dupont. la police avait procédé à 9 arrestations.

Dans une déclaration commune, une vingtaine d’ONG et d’associations comme Greenpeace, CNCD 11.11.11, Justice et Paix ou encore la Ligue des Droits de l’Homme ont soutenus les militants. Depuis plusieurs jours, une campagne de soutien tourne également sur les réseaux sociaux. Sous forme de vidéos humoristiques, les activistes invitent les citoyens à les soutenir et se rendre devant le tribunal de Bruxelles le 15 juin à 13h, heure prévue de leur citation à comparaître. En voici quelques exemples :

Les activistes dénoncent l’influence des lobbies sur les politiques européennes en matière de réglementation des pesticides et plus particulièrement concernant le glyphosate, un produit présent entre autres dans le désherbant Round Up de la firme Monsanto. Le mouvement s’inquiète de la décision de l’Union Européenne attendue d’ici fin 2017 concernant l’éventuelle prolongation d’autorisation de commercialisation du produit pour quinze ans.

Revoir la vidéo de leur action:

Partager l'article

06 juin 2017 - 16h57