Léopold Storme de nouveau libre : le tribunal d’application des peines exige une condition en plus à sa libération

Leopold Storme pictured as he is leaving prison in a taxi, on Tuesday 28 February 2017, in Nivelles. Storme was sentenced to 26 years in jail on Wednesday 27 October 2010. He was convicted for the murder on his parents Francois-Xavier Storme and Caroline Van Oost and his sister Carlouchka on 16 June 2007 in their shop in the Brussels Marollen-Marolles neighbourhood.  BELGA PHOTO JEAN-LUC FLEMAL

Le tribunal d’application des peines de Bruxelles a accepté ce lundi après-midi que Léopold Storme, condamné à 26 ans de prison pour le meurtre de ses parents et de sa soeur en 2007 dans le quartier des Marolles, poursuivre sa libération conditionnelle obtenue le 24 février dernier. L’information, révélée par RTL Info et La Capitale, confirme que Léopold Storme pourra sortir de prison dans les prochains jours.

Léopold Storme s’était présenté à la police le 1er juin dernier, « dans un état émotionnel préoccupant », selon la police, qui avait demandé sa remise en prison et la révocation de sa libération conditionnelle en raison du non-respect d’une des conditions imposées au condamné. Léopold Storme présentait en effet un taux d’alcoolémie trop élevé dans le sang, alors que ce dernier s’était engagé à ne pas boire d’alcool dans le cadre de sa libération conditionnelle.

Le tribunal d’application des peines a toutefois expliqué que cette faute ne justifiait pas une révocation. Toutefois, le TAP de Bruxelles a requis une condition en plus à sa libération conditionnelle : Léopold Storme va devoir entamer dans les plus brefs délais un suivi psychiatrique. Il s’agissait une demande de l’avocat du condamé, Me Lauvaux.

Le parquet de Bruxelles peut encore faire appel de cette décision en Cour de Cassation, dans les 48 heures suivant la décision du TAP. (Gr.I., photo Belga/Jean-Luc Flémal)