facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

« Le Tribunal d’application des peines a fait son travail », assure Luc Hennart

79428873_76034190Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles, a fait savoir, vendredi vers 17h00, que le tribunal d’application des peines (TAP) de Bruxelles n’avait rien à se reprocher concernant la fuite d’Ibrahim El Bakraoui alors qu’il était en libération conditionnelle, en juin 2015. Luc Hennart a néanmoins précisé que le ministère public avait, lui, la possibilité d’ordonner l’arrestation provisoire de l’intéressé dès le moment où il a su que celui-ci ne respectait plus les conditions de sa libération provisoire.

« Tout s’est déroulé de manière parfaite au niveau du TAP de Bruxelles« , a affirmé le président Luc Hennart, évoquant le cas d’Ibrahim El Bakraoui, l’un des kamikazes de l’aéroport de Zaventem. « Dès que l’assistant de justice a signalé, mi-juin 2015, qu’Ibrahim El Bakraoui ne s’était plus présenté à ses convocations, le ministère public a été averti, via un rapport dressé par l’assistant de justice, et il est alors le seul à pouvoir réagir« , a expliqué le magistrat. « Le 28 juillet 2015, le ministère public a ainsi convoqué Ibrahim El Bakraoui à une audience devant le TAP. Celle-ci a été fixée au 18 août 2015 et l’intéressé ne s’est pas présenté. Suite à cela, le tribunal a rendu une décision, le 21 août suivant, qui révoquait la libération conditionnelle d’Ibrahim El Bakraoui. C’est alors seulement qu’il a fait l’objet d’un signalement et ce signalement incombe au ministère public à nouveau« , a exposé Luc Hennart. « Ce signalement international a-t-il ensuite été émis ou non? Je ne sais pas« , a-t-il ajouté. « Mais, le ministère public a aussi la possibilité d’ordonner l’arrestation provisoire de la personne dès qu’il a connaissance du fait qu’elle ne respecte plus ses conditions. Donc dans ce cas-ci, dès début juillet 2015. Cette arrestation est alors valable pour sept jours et le TAP doit ensuite confirmer ou non le mandat d’arrêt », a-t-il aussi précisé. « Je dis cela sans imputer une quelconque responsabilité à quelqu’un« , a-t-il ajouté.

Le magistrat a précisé qu’il s’agissait bien d’une possibilité, d’une initiative que le ministère public peut prendre, et non d’une obligation. Mais il a néanmoins précisé à l’agence Belga sur place que cette initiative était très souvent prise par le parquet dans de tels cas. Ibrahim El Bakraoui, l’un des deux kamikazes des attentats à l’aéroport de Zaventem le 22 mars dernier, avait été libéré sous conditions le 20 octobre 2014, après avoir purgé environ la moitié de sa peine de dix ans de prison, prononcée par la cour d’appel de Bruxelles. Il avait en effet été condamné pour vol avec violence et avec utilisation d’armes, notamment une kalachnikov, commis en janvier 2010, boulevard Adolphe Max, dans le centre de Bruxelles. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

18 janvier 2017 Le président chinois lance un appel pour un monde sans armes nucléaires

Le président chinois Xi Jinping a appelé mercredi à Genève tous les pays du monde à construire un monde sans armes nucléaires et à détruire tous les stocks existant. « Les armes nucléaires devraient être totalement interdites et d lire plus

Belga

18 janvier 2017 Colombie: Santos annonce un accord pour un dialogue de paix avec la guérilla de l'ELN

Le président colombien Juan Manuel Santos a annoncé mercredi un « accord » avec l’Armée de libération nationale (ELN), dernière guérilla active du pays, pour l’ouverture prochaine de pourparlers de paix afin de mettre fin à plus d’un demi-siècle lire plus

Belga

18 janvier 2017 Lutte contre le terrorisme – Les tribunaux d'application des peines ignorent la radicalisation des détenus

Les tribunaux d’application des peines ignorent le plus souvent la radicalisation d’un prisonnier dont le dossier leur est soumis, par exemple en vue d’une libération, est-il ressorti mercredi des auditions devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats terroristes. Pour lire plus

Belga

18 janvier 2017 Les institutions de soins privées bruxelloises réunies au sein de GIBBIS

La Fédération des hôpitaux privés de Belgique (FHPB) et la Coordination bruxelloise d’institutions sociales et de santé (CBI) ont acté mercredi leur fusion sous leur nouveau nom: GIBBIS (Gezondheidinstellingen Brussel Bruxelles Institutions de Santé). lire plus

Belga

18 janvier 2017 Le fils du Grand-Duc de Luxembourg, le prince Louis, divorce

Le prince Louis et la princesse Tessy de Luxembourg ont décidé de divorcer, annonce mercredi le palais grand-ducal de Luxembourg dans un communiqué. Le prince Louis est le troisième fils du Grand-Duc Henri et de la Grande-Duchesse Maria Teresa. « Dans ces circonstances dou lire plus

Belga

18 janvier 2017 Publifin – Le holding porte plainte pour calomnie contre Gemenne

Le holding financier public liégeois Publifin, au cœur d’un scandale pour la manière dont certains élus locaux y ont été rémunérés dans des organes consultatifs, a confirmé mercredi qu’il portait plainte pour calomnie contre Fran lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/