Sur BX1 TV Maintenant : "T’as 2 minutes?"

Le secrétaire général de l’OTAN enfonce le clou : la Belgique doit dépenser plus pour la défense

NATO Secretary General Jens Stoltenberg delivers a speech at the handover ceremony of the new headquarters of NATO, North Atlantic Treaty Organization, in Evere, Brussels, Thursday 25 May 2017.  BELGA PHOTO POOL MELANIE WENGER

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a appelé vendredi la Belgique à accroître ses dépenses militaires, conformément à l’engagement pris en 2014 par tous les pays alliés de consacrer 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) à la défense d’ici sept ans.

« J’attends de tous les alliés de donner un suivi à ce que nous avons décidé en 2014: de stopper les économies, d’augmenter graduellement (les budgets de la défense) et de bouger en direction de dépenses à 2% dans la décennie », a-t-il affirmé lors d’un entretien accordé à l’agence Belga au lendemain d’une « réunion spéciale » des chefs d’Etat et de gouvernement des 28 – et bientôt 29, avec le Monténégro – pays membres de l’Alliance atlantique. Une occasion que n’a pas manquée le président américain Donald Trump pour réclamer de ses alliés qu’ils « contribuent enfin équitablement » et qu’ils « remplissent leurs obligations financières », affirmant qu’ils devaient « d’énormes sommes d’argent » en raison du déséquilibre entre les budgets militaires des Etats-Unis et l’Europe.

Peu surpris par la sortie de M. Trump, le Premier ministre belge Charles Michel a confirmé jeudi soir l’intention de son gouvernement d’augmenter progressivement le budget de la Défense, mais sans s’engager à atteindre les 2% du PIB réclamés par Washington et par l’Otan. « J’en ai parlé souvent avec le Premier ministre et d’autres dirigeants politiques en Belgique. J’accueille favorablement l’augmentation que nous voyons, mais j’attends bien sûr une hausse supplémentaire », a dit M. Stoltenberg. (Belga)

Partager l'article

26 mai 2017 - 03h28