facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le « ras-le-bol » croît parmi les militaires déployés en rue, selon les syndicats

militairesUn certain « ras-le-bol » s’installe parmi les militaires engagés depuis plus d’un an et demi dans la sécurisation des villes belges, mais sans entraîner de démissions massives dans leurs rangs en dépit d’indéniables conséquences sur leur vie familiale et sociale, a-t-on indiqué mardi de sources syndicales. « La charge de travail est un peu lourde, on en est conscient« , a admis un porte-parole de l’état-major interrogé par l’agence Belga, alors que plus de 1.800 militaires participent en continu, depuis le 17 janvier 2015 et au moins jusqu’au 2 septembre prochain, à l’opération « Vigilant Guardian » (OVG) menée en appui à la police fédérale dans les rues des grandes villes. Cette charge de travail était initialement concentrée sur les seules unités de combat de la composante Terre. Mais elles ont reçu depuis quelques semaines le renfort d’unités d’appui (logistiques, de génie, télécommunications et médicales) – qui ne fournissent toutefois qu’environ 10% des militaires mobilisés.

DIVORCES

« Le ras-le-bol s’installe », d’autant plus qu’en période de vacances la durée de la mission a été portée de quinze jours à cinq semaines, durant lesquelles les militaires, logés à la caserne de Peutie (Vilvorde), ne peuvent en principe regagner leur foyer, a pour sa part indiqué un dirigeant du Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Militaires, Gilles Van Oosthuijze. Selon lui, des « problèmes de discipline » sont aussi en augmentation en dépit du fait que la population leur témoigne régulièrement de la sympathie. Car les militaires peuvent comparer leur situation avec celle des policiers, autorisés à rentrer chez eux chaque jour, a expliqué M. Van Oosthuijze. Et dans deux des principales garnisons de l’armée belge, Marche-en-Famenne et Bourg-Léopold (Limbourg), les autorités militaires ont mis en place des centres d’aide sociale en raison du nombre de plus en plus élevé de divorces (25 cas recensés du côté francophone et 37 cas parmi les néerlandophones), a pour sa part indiqué le secrétaire permanent de la CGSP-Défense, Patrick Descy. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

18 janvier 2017 USA: arrestation du meurtrier présumé d'une policière en Floride

La police d’Orlando, en Floride, a arrêté mardi le meurtrier présumé d’une policière, soupçonné d’avoir auparavant tué une femme enceinte. « Nous l’avons! Markeith Loyd est en garde à vue au commissariat d’Orlando », a annoncé la pol lire plus

Belga

18 janvier 2017 Du soleil avec des maxima à peine positifs

Le temps sera ensoleillé mercredi avec quelques voiles nuageux sur le nord du pays. Les maxima seront compris entre -5 et 2 degrés. Ce temps froid et ensoleillé devrait se maintenir dans les prochains jours, rapporte l’IRM, avec persistance du gel en Ardenne. Mercredi, apr lire plus

Belga

18 janvier 2017 Tour Down Under – Richie Porte s'impose dans la deuxième étape

L’Australien Riche Porte (BMC) a remporté mercredi la deuxième étape du Tour Down Under, épreuve du WorldTour qui termine dimanche. Au bout de 148,5 km, le coureur de 31 ans a levé les bras à Paracombe près d’Adélaïde (Australie), d lire plus

Belga

18 janvier 2017 Conflit en Syrie – La coalition a effectué des frappes dans le cadre de l'offensive turque sur Al-Bab

La coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI) a mené récemment quatre frappes dans le nord de la Syrie pour aider la Turquie dans son offensive pour reprendre la ville d’Al-Bab aux djihadistes de l’EI, a indiqué mardi un porte-parole. Ce dernier n’a cependant lire plus

Belga

18 janvier 2017 Présidentielle française – Un jeune homme gifle Manuel Valls, qui indique vouloir porter plainte

Un jeune homme a tenté mardi de gifler le candidat à la primaire socialiste Manuel Valls, lors de son déplacement en Bretagne. L’incident a eu lieu à Lamballe, alors que l’ex-Premier ministre français distribuait quelques poignées de main à la ronde lire plus

Belga

18 janvier 2017 Une ex-candidate de "The Apprentice" poursuit Trump pour diffamation

Une ex-candidate de l’émission de téléréalité « The Apprentice » qui avait accusé Donald Trump de comportement sexuel abusif poursuit le président élu pour « diffamation », à trois jours de son investiture. Summer Zervos, 42 ans, avait accus lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/