facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le « ras-le-bol » croît parmi les militaires déployés en rue, selon les syndicats

militairesUn certain « ras-le-bol » s’installe parmi les militaires engagés depuis plus d’un an et demi dans la sécurisation des villes belges, mais sans entraîner de démissions massives dans leurs rangs en dépit d’indéniables conséquences sur leur vie familiale et sociale, a-t-on indiqué mardi de sources syndicales. « La charge de travail est un peu lourde, on en est conscient« , a admis un porte-parole de l’état-major interrogé par l’agence Belga, alors que plus de 1.800 militaires participent en continu, depuis le 17 janvier 2015 et au moins jusqu’au 2 septembre prochain, à l’opération « Vigilant Guardian » (OVG) menée en appui à la police fédérale dans les rues des grandes villes. Cette charge de travail était initialement concentrée sur les seules unités de combat de la composante Terre. Mais elles ont reçu depuis quelques semaines le renfort d’unités d’appui (logistiques, de génie, télécommunications et médicales) – qui ne fournissent toutefois qu’environ 10% des militaires mobilisés.

DIVORCES

« Le ras-le-bol s’installe », d’autant plus qu’en période de vacances la durée de la mission a été portée de quinze jours à cinq semaines, durant lesquelles les militaires, logés à la caserne de Peutie (Vilvorde), ne peuvent en principe regagner leur foyer, a pour sa part indiqué un dirigeant du Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Militaires, Gilles Van Oosthuijze. Selon lui, des « problèmes de discipline » sont aussi en augmentation en dépit du fait que la population leur témoigne régulièrement de la sympathie. Car les militaires peuvent comparer leur situation avec celle des policiers, autorisés à rentrer chez eux chaque jour, a expliqué M. Van Oosthuijze. Et dans deux des principales garnisons de l’armée belge, Marche-en-Famenne et Bourg-Léopold (Limbourg), les autorités militaires ont mis en place des centres d’aide sociale en raison du nombre de plus en plus élevé de divorces (25 cas recensés du côté francophone et 37 cas parmi les néerlandophones), a pour sa part indiqué le secrétaire permanent de la CGSP-Défense, Patrick Descy. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 mai 2017 Trump à Bruxelles – Le président américain arrive mercredi à Bruxelles

Donald Trump et son épouse Melania arriveront mercredi en fin d’après-midi à Bruxelles, en provenance d’Italie, pour une visite éclair en marge d’un réunion spéciale des 28 pays membres de l’Otan, organisée jeudi. Le président américain lire plus

Belga

24 mai 2017 L'agence Moody's abaisse la note de la dette chinoise

L’agence Moody’s a annoncé mercredi un abaissement de la note qu’elle attribue à la dette chinoise, disant envisager une augmentation de l’endettement du géant asiatique et un ralentissement de la croissance économique. La note de la dette est ramenée de Aa3 lire plus

Belga

24 mai 2017 Pérou: l'ex-président Toledo, accusé de corruption, réapparaît aux USA

L’ancien président du Pérou, Alejandro Toledo, soupçonné par la justice d’avoir perçu des pots-de-vin, a fait une apparition publique aux Etats-Unis, où il vit, lors d’un forum des Nations Unies à New York. M. Toledo a partagé sur l’application lire plus

Belga

24 mai 2017 Pour Trump, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est un "fou avec des armes nucléaires"

Le président américain Donald Trump a qualifié le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un de « fou avec des armes nucléaires », lors d’une conversation téléphonique fin avril avec son homologue philippin Rodrigo Duterte, a rapporté mardi soir le Washin lire plus

Belga

24 mai 2017 Philippines: la loi martiale dans le sud pourrait durer un an

Le président des Philippines Rodrigo Duterte a annoncé mercredi que la loi martiale qu’il a instaurée à Mindanao, dans le sud du pays, pourrait être en vigueur pendant un an. M. Duterte a instauré la loi martiale mardi à Mindanao afin de rétabli lire plus

Belga

24 mai 2017 Une célèbre autoroute de Californie partiellement ensevelie sous un éboulement

Un énorme glissement de terrain a enseveli une partie de la Highway 1, une autoroute mythique de la Californie qui avait déjà été fermée par endroits à la suite de pluies diluviennes cet hiver, ont rapporté les autorités mardi. L’effondr lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/