Le quatuor Carpe Marem a réussi sa traversée de la Manche à la nage, en soutien aux réfugiés

Les quatre jeunes Belges derrière l’opération Carpe Marem sont arrivés dimanche soir à 20h39 au pied du cap Blanc nez, en France, réussissant ainsi leur traversée de la Manche à la nage en relais, a-t-on appris dimanche. La traversée a été dure, “infiniment plus que nous ne le pensions”, a indiqué Yegor Tarelkin, un des quatre jeunes participants.

Les nageurs de l’opération baptisée “Carpe Marem” ont été pris dans des courants contraires et sont arrivés, plus de 16 heures après leur départ, sur la côte française un peu plus au sud de Calais. Un des défis des quatre nageurs était précisément de résister au mal de mer ressenti durant la nage à travers les courants, qui peuvent considérablement faire varier la trajectoire et le temps de traversée.

À vol d’oiseau, la distance la plus courte entre les deux côtes est d’environ 33,7 km, de Douvres au Cap Gris Nez.

L’opération est associée à une collecte de dons, au profit des demandeurs d’asile qui débarquent à Bruxelles. Une somme de plus de 12.900 euros euros a déjà été récoltée à l’heure d’écrire ces lignes. Les bénéfices en seront reversés à l’association Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés. (avec Belga, photo Facebook Carpe Marem)

Partager l'article

17 juillet 2017 - 10h38