Le PS bruxellois se dit favorable aux mesures présentées par DéFI, Ecolo et Groen

La fédération bruxelloise du Parti Socialiste (PS) s’est réunie ce jeudi matin afin de faire le point sur les derniers rebondissements de la crise politique régionale, initiée par le cdH, et sur les récentes discussions autour des mesures de gouvernance à mettre en place à l’avenir.

Le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort (PS) a expliqué à la sorite de cette réunion que la branche bruxelloise du parti était favorable aux mesures de bonne gouvernance présentées la veille par DéFI, Ecolo et Groen.

Selon Laurette Onkelinx, le PS est prêt à travailler aux côtés de ceux qui veulent organiser concrètement ce changement de système de gouvernance, quel que soit l’avenir du gouvernement bruxellois. C’est en effet une priorité de rétablir la confiance des citoyens en notre démocratie, ce qui passe nécessairement par des réformes ambitieuses sur le plan éthique et de la participation citoyenne”, a commenté Mme Onkelinx, à l’issue de la réunion du bureau à l’agence Belga.

Selon la présidente du PS bruxellois, une partie de la feuille de route est proche des propositions d’ordonnance qui sont déposées jeudi au parlement régional par des partis francophones et néerlandophones de la majorité comme de l’opposition réunis dans le groupe “gouvernance” présidé par Charles Picqué, notamment en matière de transparence de mandats et des rémunérations. Laurette Onkelinx a par ailleurs rappelé que le gouvernement régional avait également déposé des textes au Conseil d’Etat, en vue de limiter notamment le niveau des rémunérations.

“Le PS est prêt à traviller avec ceux qui veulent dépasser les questions de pricnipe”

Par ailleurs, quelques autres éléments de cette réforme proposée par les Verts et DéFI rejoignent les positions (éthique, bonne gouvernance, transparence, participation) adoptées par le bureau politique du PS Bruxellois le 10 février dernier. Aux yeux du PS bruxellois, des précisions doivent encore être apportées pour certaines propositions nouvelles et le PS aimerait en ajouter quelques-unes issues de ses travaux. “Il n’en reste pas moins que la feuille de route se présente comme un changement systémique radical auquel le PS Bruxellois souscrit. Quel que soit l’avenir du gouvernement bruxellois, le PS se dit prêt à travailler aux côtés de celles et ceux qui veulent dépasser les simples questions de principe pour organiser concrètement ce changement de système de gouvernance”, a-t-elle conclu.

Le PS bruxellois avait déjà montré son envie d’aller plus loin que le reste du parti en réclamant notamment le décumul intégral des mandats. Rien n’indique toutefois que cette déclaration annonce de futures négociations en vue d’un gouvernement bruxellois entre le PS, Ecolo, DéFI et Groen.

Le président du cdH Benoît Lutgen et le président du MR Olivier Chastel poursuivent quant à eux leurs discussions et se concentrent sur la Wallonie, espérant notamment obtenir un accord pour le gouvernement wallon après ce week-end. (Gr.I., photo BX1)

Trouvez un emploi avec Stepstone :