Le projet de loi pour un service minimum sur le rail approuvé par le conseil des ministres

SNCB - Voie hors-service

Le conseil des ministres a approuvé vendredi, en première lecture, le projet de loi visant à organiser un service minimum sur le rail en cas de grève, a indiqué le cabinet du Premier ministre Charles Michel.

Le gouvernement a repris la main dans le dossier en l’absence d’un accord paritaire au niveau des chemins de fer belges, précise le cabinet dans un communiqué. “J’ai eu le souci constant dans ce dossier sensible de rédiger une proposition équilibrée qui respecte le droit de grève mais défend le droit d’aller travailler, a commenté le ministre de la Mobilité François Bellot (MR), cité dans le communiqué. “Je me réjouis du résultat et j’espère que chacun dans le trajet de ce projet, au Parlement d’abord, dans la pratique ensuite, aura en tête ce même équilibre”, a-t-il ajouté.

La grève est un échec mais le droit à la mobilité pour aller travailler, se rendre à l’école ou pour se déplacer pour celles et ceux qui ne disposent pas de véhicule, est essentiel, a souligné pour sa part le Premier ministre. “Ce projet de loi part du principe qu’un service public doit pouvoir être assuré de manière continue, régulière et sans interruption, sans qu’il ne soit porté atteinte au droit de grève. Le système sera évalué régulièrement. (Belga)

Partager l'article

19 mai 2017 - 15h30