Le MR propose une législation plus favorable pour le développement des pop-up stores

20140203 - NAMUR, BELGIUM: Illustration picture shows an 'a louer' sign on Monday 03 February 2014, in Namur. BELGA PHOTO SISKA GREMMELPREZ

Depuis de nombreuses années, les pop-up stores, ces magasins éphémères qui peuvent tenir leur place de quelques jours à un an, pullulent dans les grandes villes belges, notamment à Bruxelles. Pour faire face à cette nouvelle mode, la députée bruxelloise et échevine bruxelloise du Commerce Marion Lemesre propose avec le député bruxellois Olivier de Clippele une ordonnance permettant de créer une offre locative commerciale de courte durée en Région bruxelloise.

“La difficulté est qu’aujourd’hui à Bruxelles, il n’existe pas de cadre juridique relatif aux baux commerciaux de courte durée. La loi du 30 avril 1951 concernant les baux commerciaux ne permet que des locations de 3 à 9 ans et interdit la ‘location occasionnelle'”, explique Olivier de Clippele. Cette ordonnance propose donc de créer un cadre légal clair pour les baux de courte durée, en instaurant des baux pouvant aller d’un mois à un an. “Si la durée de location va au-delà, la loi sur les baux commerciaux (normaux) s’appliquera à nouveau”, explique le MR. “Dans une ville comme Bruxelles qui connaît plus de 12,65% de cellules commerciales inoccupées, voilà enfin de quoi redonner vie au commerce de proximité tout en créant de l’emploi“, affirme Marion Lemesre. (photo Belga/Siska Gremmelprez)

Partager l'article

12 juillet 2017 - 14h35