Le gouvernement prépare des amendements au statut des victimes d’attentat

Fleurs - Attentats Bruxelles 22 mars

Le gouvernement prépare une série d’amendements à son projet de statut de solidarité nationale pour les victimes – belges ou résidant en Belgique – d’actes terroristes perpétrés en Belgique qu’il souhaite créer, afin de tenir compte des recommandations de la commission d’enquête de la Chambre sur les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, a-t-on appris mercredi.

Le projet de loi initial vise à instaurer ce nouveau statut qui s’inspire du modèle des victimes de guerre civile, a été approuvé en février par le conseil des ministres. Il est porté par les ministres de la Santé publique et de la Défense, Maggie De Block (Open Vld) et Steven Vandeput (N-VA). Mais il a été critiqué par l’association de victimes Life4Brussels, qui juge que l’octroi d’une pension de dédommagement et le remboursement des soins médicaux « n’est pas sérieux, et n’est pas à la hauteur de l’engagement politique auquel on s’attend ».

La commission d’enquête parlementaire sur les attentats terroristes du 22 mars 2016 ayant approuvé la semaine dernière à l’unanimité ces recommandations relatives à l’aide aux victimes, les cabinets des deux ministres se sont attelés à la rédaction d’amendements intégrants ces propositions, ont-ils indiqué mercredi en commission de la santé publique de la Chambre. Cette même commission et celle de la justice ont également convenu d’entendre le plus rapidement possible deux associations de victimes, tout comme un expert de la commission d’enquête. (Belga)

Partager l'article

10 mai 2017 - 17h00