facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le conseil de conciliation et d’arbitrage du MR entendra A. De Decker le 16/11

armand2L’ancien président du Sénat et ex-ministre Armand de Decker, actuellement député-bourgmestre d’Uccle sera invité à s’expliquer le 16 novembre prochain à 10h30 devant le conseil de conciliation et d’arbitrage du MR au sujet des éléments neufs dans le dossier du Kazakhgate, a indiqué dimanche le porte-parole du Mouvement Réformateur.

Le conseil de conciliation est l’organe interne au parti qui tranche les questions déontologiques impliquant des mandataires et militants. Selon le journal ‘Le Soir’ et le site d’informations français Mediapart, M. De Decker est intervenu auprès du ministère de la Justice belge en faveur de l’homme d’affaires belgo-kazakh Patokh Chodiev, selon des éléments d’un volet de l’enquête sur le « Kazakhgate ». Le parquet de Bruxelles avait annoncé fin octobre 2015 qu’il soupçonnait M. De Decker d’avoir perçu de l’argent pour accélérer le vote d’une loi permettant à ce milliardaire d’échapper à des poursuites.

M. Chodiev, considéré comme proche du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, avait échappé à une lourde condamnation en versant 23 millions d’euros à l’Etat belge. ‘Le Soir’ et Mediapart, qui ont eu accès à « diverses pièces des procédures judiciaires belge et française (…) confirmées par des sources » des deux côtés de la frontière, ont indiqué samedi que M. De Decker était intervenu auprès du ministre de la Justice de l’époque, Stefaan De Clerck, et de son cabinet, en compagnie de l’avocate de Chodiev, Me Catherine Degoul, pour améliorer la situation judiciaire du milliardaire. Armand De Decker (MR) a quant à lui réaffirmé samedi soir n’être « à aucun moment et en aucune façon intervenu dans l’élaboration de la loi étendant la transaction » pénale. Le bourgmestre d’Uccle a dit « s’étonner vivement et s’inquiéter de découvrir dans cet article -ndlr: du quotidien Le Soir- des éléments provenant de violations du secret de l’instruction ouverte en France et de l’information en cours en Belgique » et y relever une « multitude d’éléments inexacts ou imaginaires ». (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 Le réseau Stib gratuit et renforcé pour Couleur Café

La Stib s’associera au festival Couleur Café qui s’installera pour la première fois au pied de l’Atomium du 30 juin au 2 juillet, en facilitant les déplacements des festivaliers. Ces derniers pourront emprunter gratuitement le réseau de la société bruxellois lire plus

Belga

27 juin 2017 Attentats à Bruxelles: les terroristes visaient également d'autres cibles

Les terroristes qui ont commis les attentats à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, visaient également d’autres lieux comme cibles potentielles. Cette constatation ressort d’une analyse de l’ordinateur portable retrouvé à Schae lire plus

Belga

27 juin 2017 Gastronomie: décès du grand chef étoilé Alain Senderens

Figure de la Nouvelle cuisine, connu pour sa passion de l’accord parfait entre mets et vins, le chef étoilé Alain Senderens est décédé à l’âge de 77 ans, a fait savoir lundi soir le critique gastronomique Gilles Pudlowski. « Il était l’un des der lire plus

Belga

27 juin 2017 Gênée par son acronyme WTF, la Fédération internationale de taekwondo change de nom

WTF? L’acronyme répandu sur les réseaux sociaux où il signifie « what the fuck » (« c’est quoi ce bordel »), est devenu dérangeant pour la Fédération internationale de taekwondo qui l’utilisait depuis 1973, au point de changer de nom. Fini, donc la World Taekwon lire plus

Belga

27 juin 2017 Japon: Kumano, la cité des pinceaux de maquillage

Poils d’écureuil, de chèvre, de cheval ou de blaireau, le Japonais Tesshu Takemori fait la différence en un instant et déroule alors les propriétés de chacun pour la confection de brosses et pinceaux de maquillage, 100% faits main. « Taille, forme, souplesse, lire plus

Belga

27 juin 2017 France: l'ancien Premier ministre Manuel Valls quitte le PS

L’ancien Premier ministre français Manuel Valls annonce mardi qu’il « quitte le Parti socialiste ». « Je quitte le parti socialiste ou le parti socialiste me quitte, une partie de ma vie politique s’achève », a-t-il dit dans une interview à RTL mardi matin. Manuel Valls, 54 ans, a lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/