Le collectif Bruxelles Air Libre demande des indemnités pour les riverains autour de Brussels Airport

20141220 - , BELGIUM: Illustration picture shows an airplane landing near the Belgocontrol flight control tower of Brussels Airport in Zaventem during the departure of the Belgian B-Fast Team on an emergency aid mission to Guinea, Saturday 20 December 2014, in Melsbroek. The team is taking an aids testing laboratory. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

La Cour d’appel de Bruxelles a rendu fin mai un arrêt selon lequel la Région wallonne « a commis une faute » concernant l’aéroport de Liège-Bierset, en ne prenant pas des mesures destinées à supprimer ou réduire les nuisances subies par les riverains autour de l’aéroport liégeois. La Cour d’appel juge ainsi que des indemnités doivent être délivrées aux riverains autour de l’aéroport de Liège-Bierset, gênés par les activités et vols nocturnes de la compagnie TNT, principale occupante de l’aéroport.

Cet arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles pourrait bien faire jurisprudence dans le dossier des nuisances autour des vols partant de Brussels Airport, estime l’ASBL Bruxelles Air Libre Brussel, qui affirme qu’elle va « prendre connaissance (de cet arrêt) de façon approfondie ». Le collectif estime que « les riverains de Brussels Airport (sont) bien plus nombreux que ceux de Liège-Bierset et touchés comme ces derniers par le développement des activités de l’aéroport ». Or, aucun riverain autour de l’aéroport de Zaventem ou en Région bruxelloise n’a jusqu’ici été indemnisé suite à d’éventuelles nuisances. « La stratégie des riverains de Brussels Airport visant au déplacement des routes aériennes vers des zones moins peuplées n’ayant pas abouti jusqu’à présent, une stratégie d’indemnisation (qui pourrait coûter des millions d’euros aux autorités fédérales) pourrait s’avérer plus efficace pour mettre fin aux nuisances », lance le collectif.

En attendant l’étude de cet arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles, l’ASBL demande notamment au ministre fédéral en charge des Transports et de la Mobilité François Bellot (MR) de « désigner une personnalité consensuelle et indépendante pour mettre en oeuvre une solution durable au survol de Bruxelles« . (Gr.I., photo Belga/Nicolas Maeterlinck)

Partager l'article

06 juin 2017 - 14h50