facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le cdH lâche le PS au niveau régional : voici comment un nouveau gouvernement peut être mis en place

cdH chairman Benoit Lutgen arrives for a press conference of french-speaking christian democrats cdH, in Brussels. Monday 19 June 2017. CdH wants to form new regional governments without the socialist party PS, after several scandals concerning PS-politicians. BELGA PHOTO THIERRY ROGE

Suite à la sortie de Benoît Lutgen, président du cdH, annonçant que son parti quittait la coalition avec le PS dans les gouvernements wallon, bruxellois et du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de nombreuses questions se posent autour de l’avenir de ces coalitions et des manoeuvres nécessaires pour la création de nouveaux gouvernements régionaux.

« J’imagine que le cdH a assuré ses arrières en faisant une telle déclaration surprise », nous confie Pascal Delwit, politologue à l’ULB. « Je suis étonné par sa communication qui a été quelque peu brève au vu de l’ampleur de l’annonce ». Car la négociation s’annonce difficile autour de ces nouvelles majorités : le cdH a en effet besoin de trouver un accord avec d’autres partis pour former une majorité, avant de déposer auprès du parlement bruxellois et du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles une motion de méfiance dirigée contre les gouvernements de la Région bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dès que la motion de méfiance, signée par au moins huit députés, est proposée, une majorité de députés doit ensuite voter cette motion pour lancer la démission automatique de l’exécutif et la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Toutefois, la règle est légèrement différente pour la Région de Bruxelles-capitale : si la motion de méfiance est dirigée contre le gouvernement bruxellois, ce sont les deux majorités linguistiques de députés qui doivent voter cette motion. Par contre, si la motion de méfiance ne vise qu’un ou plusieurs ministres (hors ministre-président), c’est le groupe linguistique auquel le ou les ministres appartiennent qui doivent voter cette motion. Et au vu de la décision du cdH, la motion de méfiance risque de concerner l’ensemble du gouvernement bruxellois.

Comme l’explique Pascal Delwit, le parlement bruxellois est « un parlement de législature », ce qui indique qu’ils ne peuvent être dissous avant les prochaines élections, fixées à 2019. Seules les motions de méfiance peuvent donc pousser des gouvernements régionaux à la démission. (Gr.I., photo Belga/Thierry Roge)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 juin 2017 Un an après, la Turquie commémore l'attentat contre l'aéroport d'Istanbul

La Turquie a commémoré mercredi l’attaque meurtrière qui a fait 45 morts à l’aéroport international Atatürk d’Istanbul l’année dernière, attribuée aux djihadistes du groupe Etat islamique (EI). Cette attaque, parmi les plus meurtriè lire plus

Belga

28 juin 2017 Time magazine demande le retrait d'une fausse Une à la gloire de Trump

Le magazine américain Time a demandé à la Trump Organization, holding qui chapeaute les intérêts économiques du président, de retirer une fausse Une de l’hebdomadaire à la gloire de Donald Trump affichée dans plusieurs clubs de golf appar lire plus

Belga

28 juin 2017 Incendie à Londres: pas de bilan définitif "avant des mois"

Il faudra plusieurs mois avant de connaître le bilan définitif de l’incendie de la tour Grenfell de Londres, a confirmé mercredi la police britannique, alors que la polémique continuait sur le plan politique. « Nous pensons qu’environ 80 personnes sont mortes ou prés lire plus

Belga

28 juin 2017 Michael Moore donne 10.000 dollars au théâtre ayant évoqué l'assassinat de Trump

Le réalisateur américain Michael Moore a annoncé qu’il donnait 10.000 dollars au théâtre new-yorkais qui a monté une interprétation controversée du « Jules César » de Shakespeare, dans laquelle l’empereur ressemble étrangement au pr lire plus

Belga

28 juin 2017 Kazakhgate: l'audition de Patrick De Wolf se poursuivra jeudi

Le Bureau de la commission d’enquête parlementaire kazakhgate a décidé mercredi de poursuivre l’audition de l’ancien avocat général Patrick De Wolf jeudi soir à l’issue de la séance plénière de la Chambre. L’audition de l’avocat gé lire plus

Belga

28 juin 2017 Samusocial: la commission d'enquête entendra l'inspection des Finances jeudi matin

La commission d’enquête chargée de passer à la loupe la gestion du Samusocial et les rémunérations de mandats au sein de celle-ci, entendra jeudi matin des représentants de l’Inspection des Finances. Il sera très vraisemblablement question d’un rapport lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/