Le cdH et le MR se paient Olivier Maingain : « Personne n’est dupe : son intérêt est de maintenir le PS à Bruxelles »

Olivier Chastel - Benoît Lutgen

Les présidents du MR Olivier Chastel et du cdH Benoît Lutgen ont répété mercredi, à leur arrivée au parlement wallon où ils devaient rencontrer les partenaires sociaux wallons, leur invitation à DéFI pour former des majorités sans le PS à Bruxelles et en Fédération, tout en ajoutant « redoubler de travail » pour former rapidement un gouvernement à deux en Wallonie. Un tel exécutif pourrait ne compter que sept ministres.

« On a déjà eu des réunions avec Ecolo et DéFI, ils connaissent nos propositions sur la gouvernance », a rappelé M. Chastel, alors que DéFI, Ecolo et Groen doivent présenter à 16h à la Chambre leur accord de mardi sur ce thème. « On est toujours disponible pour continuer une discussion, mais personne n’est dupe du jeu de M. Maingain : la séduction envers Ecolo n’a d’autre but que de maintenir le PS autour de la table« , a-t-il ajouté.

« Si c’est pour ramener le PS à la table, ce sera sans nous »

Benoît Lutgen n’a pas dit autre chose à l’égard de l’initiative du parti amarante. « Mon sentiment, c’est de ne pas vouloir ramener le PS à la table, alors qu’on libère la Wallonie du PS. J’espère que M. Maingain entendra ce message : on peut travailler ensemble sans le PS à Bruxelles et en Fédération. Si c’est pour sans cesse ramener le PS à la table, ce sera sans nous. »

Le MR et le cdH avancent dans leurs discussions sur les trois entités, « mais puisqu’on est autour de la table en Wallonie, et qu’on peut y progresser à deux en attendant des réponses (des autres partis) pour les autres entités, on redouble de travail en Wallonie et on espère conclure relativement rapidement« , a ajouté M. Chastel.

Au MR, on évoquait le début de la semaine prochaine pour installer un nouveau gouvernement wallon devant le parlement. L’idée, si des « doubles casquettes » ministérielles avec la Fédération Wallonie-Bruxelles ne sont pas possibles dans l’immédiat, serait d’au moins réduire de huit à sept le nombre de ministres au gouvernement wallon. (avec Belga, photo BX1)

Partager l'article

19 juillet 2017 - 11h11