L’avocat de Loup Bureau dénonce le transfert du journaliste entre deux prisons en Turquie

Loup Bureau - Pétition

Le journaliste français Loup Bureau, étudiant à l’Ihecs à Bruxelles, est toujours incarcéré en Turquie depuis son interpellation le 26 juillet dernier, à la frontière avec l’Irak. Le garçon de 27 ans est soupçonné d’appartenir à une organisation terroriste armée, suite à un reportage que le journaliste a consacré aux combattants kurdes syriens des YPG, en 2013, pour TV5 Monde notamment.

Selon l’avocat du journaliste, Martin Pradel, la justice turque a décidé d’aller encore plus loin, malgré les nombreux soutiens affichés pour faire libérer Loup Bureau. Le ressortissant français devrait ainsi être transféré de Sirnak à Van, à neuf heures de route, empêchant du coup l’autre avocate de Loup Bureau, Rusen Aytac, d’aller à sa rencontre. “Pour sa défense, c’est une atteinte très grave”, souligne Me Pradel. L’avocat demande au gouvernement français d’intervenir auprès de la Turquie dans ce dossier sensible.

Plus de 2.700 personnes ont rejoint le Comité de soutien à Loup Bureau sur Facebook et une pétition réclamant sa libération a déjà récolté plus de 13.300 signatures.

Gr.I., photo Comité de soutien Loup Bureau

Partager l'article

08 août 2017 - 16h19