facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

« L’avenir est à nous », clament quelque 8.000 militants dans les rues de Bruxelles

Environ 8.000 personnes ont répondu à l’appel du syndicat chrétien de manifester contre les mesures annoncées du contrôle budgétaire. Le cortège s’est élancé vers 14h, et sous le soleil, de l’esplanade de l’Europe et est attendu place de l’Albertine avant 16h pour les discours.

La manifestation multigénérationnelle est emmenée par les représentants des jeunes. Au son des « Peeters, t’es foutu, la jeunesse est dans la rue » ou encore « Michel, sois Galant, il est temps de foutre le camp », les jeunes CSC et les syndicats étudiants Unécof et Fef guident les milliers de militants. Au milieu de l’assemblée verte, sont aussi présents des militants du PTB et des membres des mouvements citoyens Tout Autre Chose/Hart boven Hard. La CSC entend protester contre les mesures annoncées du contrôle budgétaire conclu le 9 avril et notamment la fin souhaitée par le gouvernement de la semaine des 38h (Belga).

Politique de destruction sociale pour Marie-Hélène Ska

« Il est temps de siffler la fin de la récréation », a clamé la secrétaire générale de la CSC, Marie-Hélène Ska, en clôture d’une manifestation du syndicat chrétien. La représentante syndicale visait la « politique de destruction sociale » menée depuis 18 mois par le gouvernement Michel.

« Aucune société ne peut se construire contre 90% de sa population », a-t-elle déclaré. Marie-Hélène Ska a dénoncé une « politique de destruction » qui mènera inévitablement à « des explosions sociales ». Elle pointe notamment des « attaques frontales » à l’encontre des pensions et des services publics. « Nous n’avons pas besoin de plus de flexibilité », a-t-elle affirmé en réaction à la fin annoncée par le gouvernement de la semaine des 38 heures. Toutes les mesures du contrôle budgétaires conclu le 9 avril montrent que « le gouvernement ne comprend rien à la réalité du travail », selon Mme Ska. La secrétaire générale a confirmé que le combat du syndicat ne s’arrêterait pas au succès de cette manifestation (entre 8.000 et 10.000 personnes étaient présentes, le syndicat en attendait entre 5.000 et 6.000). Les instances se réuniront dans les jours et les semaines qui viennent et prendront contact avec les autres organisations syndicales « pour continuer le combat ». Mardi, le syndicat socialiste a annoncé vouloir organiser une grande manifestation en front commun à la fin du mois de mai, évoquant un « printemps social ». (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 juillet 2017 Un homme privé de liberté pour une bagarre au couteau ayant fait un blessé grave

Une violente bagarre a éclaté entre deux hommes vendredi en milieu de journée au coin du Parc Louise-Marie et de la rue de Bruxelles à Namur, a indiqué le parquet de Namur. L’un des deux hommes a été hospitalisé d’urgence pour une entaille qui lire plus

Belga

22 juillet 2017 Seize policiers afghans tués dans un bombardement américain

Seize policiers afghans ont été tués vendredi dans un bombardement américain sur la province du Helmand (sud), ont rapporté samedi à l’AFP des responsables de la police locale et de la province. La frappe aérienne, attestée par le siège lire plus

Belga

22 juillet 2017 Départs en vacances – Journée rouge sur les routes des vacances

Touring prévoit une journée rouge sur les routes, ce samedi, pour les départs en vacances. La période la plus chargée se situera entre 9h00 et 13h00. A 7h15, on notait la formation des premiers bouchons dans la vallée du Rhône, en France, sur l’A7 entr lire plus

Belga

22 juillet 2017 Colombie: des tombes précolombiennes mises au jour lors de travaux à Bogota

Huit tombes datant de la période précolombienne, et contenant des restes humains, ont été mises au jour dans un quartier populaire du sud de Bogota lors de travaux d’installation d’un nouveau transport par câble, a annoncé la mairie de la capitale. Les osseme lire plus

Belga

22 juillet 2017 Crise politique francophone – "Si Elio Di Rupo part, il n'y a plus de parti!", assène André Flahaut

« Si Elio Di Rupo part, il n’y a plus de parti! », estime le ministre PS du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles André Flahaut, dans un entretien publié par Sudpresse samedi. Alors que le président des socialistes a parfois été remis en question, lire plus

Belga

22 juillet 2017 Crise politique francophone – Le cdH a mis "énormément de freins" en matière de gouvernance, juge Paul Magnette

Selon Paul Magnette (PS), qui devrait bientôt quitter, forcé, ses fonctions de ministre-président wallon, le cdH a mis ces dernières années « énormément de freins » en matière de gouvernance et de transparence, peut-on lire dans un entretien publi lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/