La STIB dévoile son bilan annuel : malgré les attentats, la fréquentation reste quasiment stable

La Société Intercommunale des Transports Intercommunaux de Bruxelles (Stib) a présenté son bilan annuel ce mardi. Le CEO de l’entreprise Brieuc de Meeûs, présent aux côtés du président du conseil d’administration Thomas Ryckalts, a notamment annoncé que le nombre de voyages assurés par la Stib est resté quasiment stable (369,5 millions; -0,7 million), en dépit de l’impact des attentats du 22 mars et du lock down consécutif aux attentats de Paris. En baisse de 4%, les revenus de la Stib en ont subi un contrecoup, toutefois également imputable à la modification à la baisse de la grille tarifaire des abonnements scolaires.

Selon Brieuc de Meeùs, la Stib observe toutefois une reprise à la hausse depuis novembre. Rayon dépenses, les coûts salariaux sont restés stables; ceux d’exploitation ont diminué. L’offre de transport a été revue à la hausse sur 28 lignes de bus et 25 lignes de tram en visant le service en heures creuses, en soirée et durant le week-end, sachant qu’en heures de pointe, la société bruxelloise met sur le réseau l’ensemble de ses bus disponibles. Conséquence: les trams, bus et rames de métro bruxellois ont parcouru ensemble 45,6 millions de kms (+2,1%).

En outre, Brieuc de Meuûs a annoncé que l’enquête de satisfaction proposé aux utilisateurs de la Stib révèle un score de satisfaction de 7,1 sur 10. Un record pour l’entreprise qui affichait plus souvent des scores autour de 6/10. « Cela signifie que nous devons encore être plus exigeant pour atteindre un meilleur score l’an prochain », avoue-t-il.

La Stib a également prévu de recruter cette année quelque 650 personnes et d’offrir à des jeunes gens 109 conventions de premier emploi leur permettant de prendre part à deux fois six mois de formation pour aider ceux-ci à s’insérer sur le marché de l’emploi. Au-delà de cela, la société bruxelloise comptera également 122 agents de sécurité de plus. Globalement, la Stib comptait à la fin de l’an dernier 7.975 ETP assurés par 8.295 collaborateurs, soit 4% de plus qu’en 2015 et 40% de plus qu’en 2000. Elle a assuré près de 300.000 heures de formation en 2016. (avec Belga)

  • Interview de Philippe Jourdain

Partager l'article

23 mai 2017 - 16h32