La N-VA et le Vlaams Belang ensemble pour le 11 juillet : “Et alors ?”, répond Francken

L’affiche proposée par le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) sur sa page Facebook a le mérite de la clarté : l’un des hommes forts du parti nationaliste flamand proposait de profiter de la Fête de la Communauté flamande, ce mardi 11 juillet, à la Vlaams Huis, pour des discours et une fête avec divers politiques du nord du pays. Et pas n’importe lesquels : sur la liste proposée par l’affiche, on ne retrouve que des hommes politiques de la N-VA (dont Theo Francken lui-même et le président du Parlement flamand Jan Peumans) ou du Vlaams Belang, parti flamand d’extrême-droite. On y retrouve également le Taal Actie Komitee (TAK), particulièrement virulent envers les francophones de la périphérie de Bruxelles, ou encore le Vlaamse Volksbeweging, association nationaliste réclamant l’indépendance de la Flandre.

“Oui, et alors ? Cela fait cinq ans, dix ans, que je fais ça”, affirme Theo Francken.

  • Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Nicolas Scheenaerts.

Partager l'article

11 juillet 2017 - 18h01