facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La moitié des postes vacants en Région bruxelloise ne trouvent pas preneur

voiture_ouvrier_audiLes entreprises technologiques bruxelloises tirent la sonnette d’alarme. Techniciens, soudeurs, électriciens, spécialistes TIC, ingénieurs… Ces profils manquent sur notre marché du travail et ce manque est encore plus criant à Bruxelles que dans le reste du pays. Une enquête menée par Agoria, la fédération de l’industrie technologique, montre qu’après un an, 48 % des postes vacants en Région bruxelloise ne sont actuellement pas pourvus de manière optimale. Tandis qu’en Wallonie et en Flandre, un tiers des fonctions critiques sont toujours à pourvoir après un an.

La raison du déséquilibre plus important entre l’offre et la demande à Bruxelles ? « Il s’agit souvent de fonctions hautement technologiques, pour lesquelles on attend également des candidats qu’ils soient bilingues, et l’accessibilité de plus en plus difficile de notre capitale rend parfois Bruxelles moins attrayante », explique Floriane de Kerchove, d’Agoria Bruxelles. « Il est donc nécessaire de mieux préparer les jeunes et les demandeurs d’emploi à ces métiers. Nos entreprises sont en tout cas prêtes à assumer davantage de responsabilité dans le parcours de formation et à investir dans des systèmes d’apprentissage en alternance et de stages. » 

Les entreprises technologiques de la Région bruxelloise, qui occupent actuellement 31.000 personnes, souhaitent et doivent recruter. En effet, le taux de renouvellement du personnel, c.-à-d. la somme des départs à la retraite et des besoins en personnel supplémentaire dus à la croissance de l’entreprise, atteint actuellement 13 %. Ce pourcentage est un peu plus élevé que la moyenne nationale. « Il y a donc des postes vacants en permanence », indique Floriane de Kerchove. « Seulement, il est difficile d’y pourvoir. Cela prend beaucoup de temps, car les candidats sont peu nombreux et tous n’ont pas la formation adéquate. Le problème se pose évidemment pour les profils techniques, comme les techniciens de maintenance, mais encore davantage pour les ingénieurs et les experts numériques. »

Un certain nombre de compétences, liées aux nouvelles évolutions technologiques, mettent trop de temps à être enseignées, constate Agoria. Floriane de Kerchove : « Citons par exemple les spécialistes en sécurité informatique, ou encore les ingénieurs et techniciens pour les logiciels embarqués. D’autres compétences recherchées par les entrepreneurs sont un mode de pensée innovant ou conceptuel, la connaissance de la réalité économique, la capacité à bien évaluer l’impact des décisions et, bien sûr, les connaissances linguistiques. »

Mais que faire, alors ? Pour l’instant, une entreprise sur trois se dit prête à ouvrir ses portes aux stagiaires et à investir dans leur formation. « Les entreprises considèrent encore trop peu les stages comme une porte d’entrée sur le marché du travail. Elles trouvent que le cadre actuel dans ce domaine manque de clarté et d’attractivité. C’est notamment au niveau de la durée réduite des stages et de leur caractère « one shot » que le bât blesse. »

Agoria demande aux autorités de prévoir et de promouvoir plus de possibilités de stage, tant pour les jeunes à l’école que pour les demandeurs d’emploi. Le gouvernement bruxellois a récemment crée de nouveaux pôles de formation pour des fonctions industrielles et technologiques. Mais il reste à en faire la promotion et à élargir davantage l’offre.

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 Fête Nationale – Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

Au soir de la Fête nationale, le président du PS, Elio Di Rupo, a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur « des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens ». M. Di Rupo s’est exprimé ainsi dans le contexte lire plus

Belga

21 juillet 2017 Fête Nationale – Quelque 1.350 moules-frites servis au Resto national

Plus de 5.000 personnes ont festoyé et ont profité des animations au Resto national vendredi de 16H00 à 22H30, selon Frank Anthierens, l’organisateur. Quelque 1.350 repas ont été servis, dont 256 aux plus démunis. Il n’y a eu aucun incident à signaler lire plus

Belga

21 juillet 2017 La Maison Blanche réfute être en proie à des querelles internes

La Maison Blanche n’est pas en proie à des querelles intestines, a assuré vendredi le nouveau directeur de la communication de l’exécutif américain, Anthony Scaramucci, après avoir annoncé la nomination d’une nouvelle porte-parole pour Donald Trump en la per lire plus

Belga

21 juillet 2017 Le ministre de la Défense américain pense que le chef de l'EI est en vie

Le ministre américain de la Défense, James Mattis, a estimé vendredi que le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, était « en vie ». « Je pense que Baghdadi est vivant, et je penserai autre chose quand nous saurons que nous l’avons tué », a d lire plus

Belga

21 juillet 2017 Des forces de sécurité afghanes tuées par un bombardement américain

Plusieurs membres des forces de sécurité afghanes ont été tués vendredi par un bombardement américain dans la province du Helmand, ont affirmé des responsables de l’Otan et de Kaboul. « Lors d’une opération soutenue par les Etats-Unis, des tirs lire plus

Belga

21 juillet 2017 Tour de France – Jens Keukeleire a reçu le Prix de la Combativité

Après Guillaume Van Keirsbulck, Philippe Gilbert et Thomas De Gendt, Jens Keukeleire est le quatrième Belge à recevoir le Prix de la Combativité. « Ouais, je suis bien avec ça. J’aurais préféré gagner une étape ». « Je me sentais trè lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/