La majorité et le MR s’accordent pour renforcer la transparence des cabinets ministériels

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Illustration

Après plusieurs mois de discussions et d’auditions, la majorité PS-cdH et l’opposition MR se sont mis d’accord mercredi sur une proposition de décret renforçant la transparence sur la composition et le fonctionnement des cabinets ministériels de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le texte, dont l’initiative revient aux réformateurs, sera soumis prochainement au vote au Parlement. Il impose notamment au gouvernement d’annexer, à chaque budget initial et ajusté, un rapport relatif à la composition des cabinets ministériels arrêtée au 15 novembre ou au 15 mai de l’année en cours. Ce rapport reprendra la liste des collaborateurs ministériels, avec leur nom, fonction, dates d’entrée et de sortie, leur statut (nommé ou détaché de l’administration), le nombre de personnes employées et le coût salarial global. La Cour des comptes effectuera un contrôle des comptes annuels des cabinets ministériels une fois par an et, à la demande du Parlement, un contrôle de légalité et de régularité des dépenses deux fois par législature.

« Cette proposition de décret garantira au citoyen un accès optimal, légitime et pérenne de l’information quant à la composition et au fonctionnement des cabinets du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Je me réjouis d’avoir pu dégager un accord avec la majorité sur un texte commun, mais malheureusement nous ne sommes pas parvenus à nous entendre quant à la transparence et la communication sur les salaires des ministres. Le MR ne manquera pas de déposer une autre proposition en ce sens », a commenté mercredi la cheffe de groupe MR, Françoise Bertieaux. (Belga)

Partager l'article

10 mai 2017 - 16h59