La justice de paix de Saint-Josse sous scellés : Luc Hennart explique les raisons

Ceux qui connaissent le bâtiment s’y attendaient, vu son état déplorable, la justice de paix de Saint-Josse a été mise sous scellées par un inspecteur du SPF Santé Publique accompagné de la police ce mercredi après-midi.

Depuis plus d’une semaine, les choses s’étaient encore empirée, les coupures d’électricité étaient de plus en plus fréquentes, tout comme les infiltrations d’eau, l’escalier menace de s’effondrer. Il faut dire que la situation du bâtiment fait l’objet d’inquiétude depuis 3 ans. Le président du tribunal de première instance, Luc Hennart, dont dépend hiérarchiquement la justice de paix,  avait déjà dénoncé la situation, “aujourd’hui, la coupe est pleine” nous dit-il.

Une solution provisoire est actuellement envisagée avec la commune de Saint-Josse. Le bourgmestre Emir Kir (PS) a ainsi lancé des travaux d’urgence au sein du bâtiment de la justice de paix afin de permettre aux travailleurs de reprendre provisoirement en ces lieux. Avant qu’un nouveau bâtiment soit attribué : le lieu actuellement en vue est situé sur l’avenue de l’Astronomie, et serait disponible début 2018. La commune n’est toutefois pas seule à prendre la décision : le Conseil des ministres doit également valider ce choix.

  • Duplex de Valérie Leclercq et Marjorie Fellinger.

 

Partager l'article

10 août 2017 - 18h07