Explosion à Bruxelles-Central : l’auteur présumé est décédé, le parquet parle d’un « acte terroriste »

87672661_84955151

Que s’est-il passé? D’après les premières informations confirmées par le parquet une petite explosion s’est produite à la gare centrale à 20h49. Elle serait l’oeuvre d’un homme, l’auteur présumé a été neutralisé par des militaires, le parquet a confirmé qu’il était décédé, « Nous n’avons pas encore d’élément sur son identité », confie le porte-parole du parquet fédéral. L’opération n’a pas fait d’autre blessé.

L’homme aurait crié « Allah Akbar » avant d’être neutralisé par des militaires, selon des témoignages. Sa valise aurait alors explosé, une explosion « de faible intensité », précise le parquet. Ces informations confirment le témoignage d’un agent de triage de la SNCB qui affirme que le suspect se dirigeait vers les voies quand il a été neutralisé.

Un témoin a pu prendre cette photo qu’il a posté sur Twitter, il nous explique qu’il a vu l’explosion juste devant lui « …puis ça a brûlé mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé. On a vite couru après. Et j’ai entendu des tirs ».

A 21h23, la police de la zone Bruxelles-Ixelles informe sur Twitter que la situation est sous contrôle. La police a également confirmé à 22h40 qu’aucun incident n’a été signalé sur la Grand’Place de Bruxelles et qu’aucune évacuation n’avait été ordonnée.

 Le dossier transmis au parquet fédéral

Le dossier a été transmis au parquet fédéral, qui va poursuivre l’enquête. Le parquet considère qu’il s’agit d’un « acte terroriste ».

L’OCAM (Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace), pour sa part, a confirmé que le niveau de la menace terroriste reste au niveau 3 malgré cette explosion.

L’hélicoptère de la police survolait encore le centre de la ville vers 22h00 et les agents de police et les militaires étaient massivement présents sur les lieux et gardaient le public à distance, avec notamment un périmètre de sécurité installé autour de la gare centrale. Une équipe de déminage était également sur place à 22h20.

Le premier ministre convoque le Conseil national de Sécurité

Le Premier ministre Charles Michel a remercié, mardi soir, au nom du gouvernement les services de sécurité qui sont actuellement mobilisés dans le cadre de l’acte terroriste qui a eu lieu à la gare Centrale de Bruxelles. Il convoque mercredi à 09h00 le Conseil national de Sécurité au 16 rue de la Loi, a-t-on appris auprès de son porte-parole.

Le Premier ministre ainsi que le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et le ministre de la Justice Koen Geens ont été dès le début des faits en contact permanent avec le Centre de crise. Le Premier ministre a aussi tenu à remercier les militaires et le personnel de la SNCB qui étaient présents lors de l’acte terroriste. « Ils ont réagi de manière professionnelle et courageuse à cette situation », a souligné Charles Michel.

Transports en commun interrompus

Le trafic des trains est actuellement à l’arrêt entre les gares de Bruxelles-Nord, Bruxelles-Central et Bruxelles-Midi sur ordre de la police, confirme la SNCB. Le trafic des métros et des bus est aussi interrompu entre De Brouckère et Parc, autour de la gare de Bruxelles-Central, annonce la STIB. De même, de nombreux bus de De Lijn ont été déviés et ne s’arrêtent pas à la gare de Bruxelles-Nord ce mardi soir.

« Le Premier ministre Charles Michel et le ministre de l’Intérieur Jan Jambon suivent la situation de très près depuis le centre de crise », a indiqué Frédéric Cauderlier, porte-parole du Premier ministre. (avec Belga, photo: Belga)

Les vidéos amateurs prises au moment de l’arrivée des secours:

Partager l'article

21 juin 2017 - 00h15