La commissaire européenne Corina Cretu en visite à Molenbeek pour mettre en avant les fonds FEDER

Cretu - Vervoort

La commissaire européenne Corina Cretu, responsable pour la politique régionale, s’est rendue mardi à Molenbeek, aux côtés du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, et de la bourgmestre de la commune Françoise Schepmans, pour promouvoir les efforts entrepris par l’Union européenne à travers ses programmes d’investissements pour améliorer la qualité de vie des citoyens plus particulièrement, dans le cas présent, dans des quartiers de ville à redynamiser notamment sur les plans de l’économie et de l’emploi. Mme Cretu a visité le site de l’hôtel Belle-Vue, établissement horeca, qui comprend un vaste projet de revalorisation d’un site industriel désaffecté, de formation et d’insertion socio-professionnelle grâce à l’appui financier des Fonds structurels européens FEDER, de la Région et de la commune.

À Bruxelles, ces fonds FEDER dont la programmation 2007-2013 a débloqué 108 millions d’euros d’investissements dans 32 projets en infrastructures (24), le renforcement de 9 centres de formation et la création de 237 places d’accueil de la petite enfance dans la zone du canal, ont facilité la création de 1.300 emplois.

Ces fonds ont permis la construction de l’hôtel trois étoiles, grâce à un apport financier de 2,750 millions d’euros. Depuis septembre 2015, et avec l’appui de Molenbeek formation, l’hôtel est aussi le lieu de formation pratique de jeunes gens de la population locale aux métiers de l’horeca (42 jusqu’à présent). Le site héberge par ailleurs Art2work, une ASBL d’insertion sur le marché du travail et de coaching pour les jeunes peu scolarisés prêts à se lancer dans la création de leur propre job. Art2work est soutenu à concurrence 1,2 millions par les fonds FEDER.

La Commissaire européenne a également mis à profit sa visite à Molenbeek pour rencontrer les responsables de Médecins du monde dans le cadre de l’ouverture, à Molenbeek et Anderlecht, de deux Centres sociaux et de santé intégrés destinés à couvrir un spectre large de besoins médicaux, sociaux et mentaux notamment auprès des réfugiés. Ces projets sont également appuyés financièrement par les fonds Feder jusqu’à hauteur de 7,4 millions d’euros. (Belga, photo Twitter @CorinaCretuEU)

Partager l'article

06 juin 2017 - 15h56