facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La chambre approuve le projet de loi sur la flexibilisation du temps de travail

La Chambre a approuvé jeudi majorité contre opposition sauf le cdH qui s’est abstenu le projet de loi du ministre Kris Peeters sur le « travail faisable » et le « travail maniable » dont l’ambition est d’améliorer la compétitivité des entreprises mais qu’une large partie de l’opposition voit comme une atteinte à la qualité de l’emploi.

Flexibilité

Le projet de loi introduit de la flexibilité selon le modèle de l’annualisation du temps de travail. Ce régime d’horaires flexibles permet à l’employeur de faire varier les horaires et la durée du travail pour les adapter aux besoins fluctuants de l’entreprise. La variabilité des horaires ne peut dépasser 2 heures en plus ou en moins par rapport à l’horaire journalier normal et 5 heures en plus ou en moins par rapport à l’horaire hebdomadaire normal. En outre la durée journalière de travail ne peut être portée à plus de 9 heures et la durée hebdomadaire de travail ne peut être portée à plus de 45 heures.
Le projet de loi ne modifie pas le principe de la semaine de travail de 38 heures. Il n’y a pas de sursalaire. La mesure est d’application directe. Elle est mise en œuvre via une convention d’entreprise ou le règlement de travail. A côté de cela, le projet de loi introduit un capital de 100 heures supplémentaires volontaires qui donnent lieu au paiement du sursalaire normal mais sans obligation d’un repos compensatoire jusqu’à 143 heures. La mesure est d’application directe et mise en oeuvre via un contrat avec le travailleur, renouvelable tous les six mois.

Compétitivité du travail

La majorité défend le texte au nom de la compétitivité du travail et de la préservation du système de sécurité sociale. Elle y voit en outre une opportunité d’encadrer une certaine souplesse dans la gestion des semaines horaires par les travailleurs. Une large partie de l’opposition craint au contraire que les heures de travail supplémentaires risquent d’être imposées au travailleur sous la forme d’un chantage à l’emploi. Elle dénonce un interventionnisme gouvernemental qui déroge à la tradition de la concertation sociale et portera atteinte à la qualité de l’emploi. Un « plus minus conto » élargi permet via une convention sectorielle d’alterner des semaines courtes et des semaines longues, sans sursalaire mais moyennant des jours de compensation. Il s’agit d’un maximum de 10 heures par jour et 48 heures par semaines. Le projet de loi offre également un cadre légal pour le télétravail occasionnel, libéralise le travail à temps partiel et les horaires flottants (fixes et variables), et crée un contrat de travail intérimaire pour une durée indéterminée. Il propose un cadre pour une épargne carrière et le don de jours de congé pour un enfant malade. Les obligations en termes de formation sont réglées en jours plutôt qu’en pourcentage de la masse salariale, avec un minimum de 2 jours par an en l’absence de convention. Les sanctions pour les entreprises en cas de non respect sont supprimées. Des mesures sont relatives au travail de nuit dans le secteur de l’e-commerce.

(Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mai 2017 Recours de l'UPTR contre les sanctions wallonnes en cas de surcharge à l'essieu

L’Union professionnelle du transport et de la logistique ne tolère pas l’alourdissement des sanctions et l’éventualité d’une peine de prison en cas de surcharge à l’essieu. L’UPTR estime excessif le récent durcissement des règles wallonnes et a introduit un lire plus

Belga

29 mai 2017 Les brasseries et vignobles wallons ouverts au public les 17 et 18 juin

Une trentaine de brasseries et 12 vignobles de Wallonie ouvriront leurs portes au public les 17 et 18 juin prochains. L’initiative, présentée lundi à Villers-la-Ville par le ministre wallon du Tourisme et de l’Agriculture, René Collin, s’inscrit dans le cadre de l’ann lire plus

Belga

29 mai 2017 La RDC autorise des tests de vaccin anti-Ebola

Le gouvernement congolais a autorisé des tests de vaccin contre le virus d’Ebola en République démocratique du Congo où une épidémie s’est déclarée dans une région du nord-est, apprend-on lundi de source gouvernementale. « La RDC accepte lire plus

Belga

29 mai 2017 Encourager la "réparabilité" des produits pour lutter contre l'obsolescence programmée

Des mesures ciblées pour lutter contre l’obsolescence programmée peuvent allonger la durée de vie des produits, favoriser leur réparation et créer de nouveaux emplois, selon une étude du bureau de conseils RDC Environment, commandée par les ministres lire plus

Belga

29 mai 2017 Il y avait 121 "returnees" en Belgique en avril, dont 44 en prison

Les autorités fédérales dénombraient 121 personnes de retour d’une zone de combat en Syrie au mois d’avril, ressort-il des chiffres fournis par le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, en réponse à une question écrite de la députée lire plus

Belga

29 mai 2017 La presse russe salue le prix du Jury à "Faute d'Amour"

La presse russe, généralement très réservée à l’égard d’Andreï Zviaguintsev, saluait lundi le prix du Jury reçu lors du 70e festival de Cannes par le réalisateur pour « Faute d’Amour », portrait âpre d’une société lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/