facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La campagne choc de la N-VA appelant les juges à « ne pas ouvrir les frontières »

franckenLa N-VA a lancé jeudi une campagne sur les réseaux sociaux appelant « les juges à respecter strictement la loi » et à « ne pas ouvrir nos frontières » après que le secrétaire d’Etat Theo Francken a annoncé à la Chambre qu’il persistait à ne pas octroyer de visa humanitaire à une famille syrienne malgré un arrêt de la Cour d’appel assorti d’une astreinte. Sur les réseaux sociaux, la campagne « #IkSteunTheo » est portée par des slogans lourds de sens: « Pas d’astreintes et pas de juges coupés des réalités. Pas de papiers belges pour chaque demandeur d’asile dans le monde« . Elle a été relayée massivement pas les mandataires N-VA, en commençant par son président Bart De Wever et par le secrétaire d’Etat Theo Francken.

Elle a rapidement suscité sur les réseaux une contre-campagne avec le hashtag #IkSteunDeRechtstaat (Je soutiens l’Etat de droit), l’ancien juge de paix Jan Nolf fustigeant la #Theocratie. Ce dernier a également réagi auprès de l’agence Belga en se disant peu étonné par cette évolution de la N-VA qui souhaite en revenir aux « juges de l’ancien régime« . C’est le « bonaBartisme« , le retour à une conception où le juge doit se limiter à exécuter la loi au sens strict, à être « bouche de la loi », a-t-il observé, une vision qui « met à mal la séparation des pouvoirs« . Même s’il a admis la faculté et l’obligation de Theo Francken d’user de tous les moyens juridiques possibles, le chef de groupe Open Vld à la Chambre Patrick Dewael a condamné sur Twitter l’appel de la N-VA à considérer les juges comme « coupés des réalités », une prise de position qui revient à « nier l’Etat de droit ». Le député CD&V Raf Terwingen a parlé de honte pour la N-VA. « Le plus grand parti du pouvoir législatif qui offense ainsi le pouvoir judiciaire!? Scandaleux!« , a-t-il réagi. Son président de parti a été très clair: « un arrêt de la Cour d’appel doit être exécuté« , a tranché Wouter Beke. « Tout le monde doit le respecter, en premier lieu, le gouvernement. Les moyens juridiques disponibles doivent pouvoir être utilisés par tous, aussi par le gouvernement. Les pouvoirs qui constituent l’Etat doivent se respecter. Les partis politiques doivent également se retenir de toute pression sur le pouvoir judiciaire« .

Sur les bancs de l’opposition, la cheffe de groupe cdH Catherine Fonck a appelé le premier ministre Charles Michel à réagir. « Je pensais que dans un #EtatDeDroit un ministre devait aussi respecter la séparation des pouvoirs et la justice. Alors @CharlesMichel?« , a-t-elle tweeté. Les socialistes avaient réagi à la Chambre à la décision de M. Francken de ne pas appliquer la décision de la Cour d’appel. « Nous attendons de vous que vous vous pliiez à une décision de justice comme n’importe quel citoyen », avait clamé Julie Fernandez-Fernandez (PS). « Quelle belle conception de la démocratie« , avait renchéri Laurette Onkelinx à l’adresse du MR. Au MR, on ne voyait pas matière à réagir jeudi soir. « On a toujours été en phase avec Francken dans ce dossier« , se contentait d’affirmer le porte-parole du parti jeudi soir.

Le député Wouter De Vriendt (Groen-Ecolo) avait accusé jeudi après-midi le secrétaire d’Etat de mener une « campagne d’image personnelle ». Jeudi soir, le président du sp.a John Crombez s’est dit inquiet par la teneur de la campagne de la N-VA. « Un parti qui soutient un membre d’un gouvernement et qui appelle presque à ne pas exécuter une décision de justice, c’est une tendance dangereuse« , a-t-il estimé. « Quand une telle situation se passe dans un autre pays, par exemple en Turquie, on crie au feu« , a-t-il dit. Le président du sp.a a appelé le ministre de la justice Koen Geens à prendre position. Dans l’affaire du visa syrien, Theo Francken a annoncé qu’il introduirait un pourvoi en cassation. Dans l’attente d’une analyse juridique plus fine d’autres décisions de justice qui pourraient faire jurisprudence, le gouvernement craint un bouleversement de sa politique d’asile. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 avril 2017 Jean-Pierre De Norre remporte l'élection de la "Plus belle moustache de Bruxelles"

L’Ordre de la moustache bruxelloise a désigné dimanche Jean-Pierre De Norre comme lauréat de l’élection de la « Plus belle moustache de Bruxelles », sur la Place du Jeu de balle, dans le quartier des Marolles à Bruxelles. L’intéressé porte depuis 54 ans lire plus

Belga

23 avril 2017 Fed Cup: Mertens bat Vesnina, la Belgique mène 1-2 en Russie

La Belgique mène 1-2 en Russie en barrages pour la montée au sein du Groupe mondial I de Fed Cup après qu’Elise Mertens (WYA 66) a battu Elena Vesnina (WTA 15) 6-4, 1-6, 6-2 en 1h52 dans le 3e simple, dimanche sur la terre battue indoor de la Small Sports Arena « Luzhniki » de Mos lire plus

Belga

23 avril 2017 Taxation des plus-values: Beke ne veut pas d'une majorité de rechange avec le sp.a

Le président du CD&V, Wouter Beke, a décliné dimanche l’invitation du sp.a à former une majorité de rechange pour voter la taxation des plus-values. « La ficelle est un peu grosse. Dans les gouvernements précédents, les socialistes étaient l lire plus

Belga

23 avril 2017 Migrants: un procureur italien dit avoir "des preuves" contre les ONG

Un procureur italien a affirmé avoir « des preuves » que des navires humanitaires qui secourent des migrants en Méditerranée étaient en contact direct avec des trafiquants d’êtres humains en Libye. « Nous avons des preuves qu’il existe des contacts directs entre certai lire plus

Belga

23 avril 2017 La Néerlandaise Anna Van Der Breggen a remporté la 1ère édition féminine de Liège-Bastogne-Liège

La Néerlandaise Anna Van Der Breggen (Boels-Dolmans) a remporté en solitaire la première édition de Liège-Bastogne-Liège féminine dont on a disputé dimanche la première édition entre Bastogne et Liège sur la distance de 135 lire plus

Belga

23 avril 2017 Présidentielle française: les affiches de Marine Le Pen absentes des bureaux de vote à l'étranger

Les affiches de la candidate de l’extrême droite française Marine Le Pen n’ont pas pu être apposées dans les bureaux de vote à l’étranger, faute d’avoir été fournies dans les délais légaux, selon le gouvernement. « Les affiches sont lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/