La Belgique maintient bien l’objectif de réduction de 35% à l’horizon 2030

87409096_84657099

La Belgique n’a nullement l’intention de renégocier à la baisse son objectif européen de réduction de gaz à effet de serre à l’horizon 2030, a martelé mardi soir la ministre fédérale de l’Energie, Marie-Christine Marghem, après une journée de polémique sur le sujet.

En cause: un article paru dans la presse flamande mardi matin affirmant, sur base de propos collectés ce week-end auprès de la porte-parole de la ministre, que la Belgique comptait renégocier à la baisse cet objectif trop ambitieux. « C’était une erreur de communication », a assuré mardi lors d’un point de presse Mme Marghem. « J’ai depuis peu une nouvelle porte-parole néerlandophone qui vient d’entrer à mon cabinet et elle ne disposait pas de toutes les données du dossier », a ajouté la ministre. La Belgique entend donc bien conserver son objectif de 35% de réduction d’émissions de gaz à effet de serre d’origine non-industrielle (transports, agriculture, déchets, efficacité énergétique) à l’horizon 2030. « Ce n’est pas quelqu’un comme moi qui vais tourner le dos à cette trajectoire d’efforts. Le but est clair, intangible et partagé par les quatre niveaux de pouvoir », a assuré Mme Marghem, se réjouissant au passage des réactions « très ambitieuses » formulées mardi par les différents ministres régionaux. « On va faire des efforts énormes, colossaux, pour atteindre cet objectif », a encore dit la ministre. La Belgique confirmera cette position le 19 juin prochain à l’occasion d’un conseil des ministres européens. La Belgique y sera représentée par la ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege. La porte-parole à l’origine de la polémique restera, elle, au sein de son cabinet, a encore précisé mardi soir Mme Marghem, qui y voit une « erreur de jeunesse ». Cette bévue avait poussé mardi matin les services de Premier ministre à réagir pour démentir l’information publiée dans la presse. (Belga)

Partager l'article

06 juin 2017 - 19h09