Kris Peeters réticent à une interdiction totale des bancs solaires

BANC_SOLAIRELe ministre de la Protection du Consommateur Kris Peeters se montre réticent à une interdiction totale des bancs solaires en Belgique, indique-t-il lundi en réaction à l’avis du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) en faveur d’une telle mesure. M. Peeters craint une augmentation de l’usage à domicile.

Le Conseil Supérieur de la Santé a appelé lundi à une interdiction pure et simple des bancs solaires en Belgique. « Les mesures que le ministre Peeters a prises récemment, notamment une information obligatoire des risques pour la santé, sont insuffisantes », selon le CSS. Néanmoins, le ministre n’envisage pas d’interdiction totale à ce stade. « A partir du mois de septembre, les solariums devront afficher un avertissement en matière de santé. Ils devront clairement indiquer que l’utilisation du banc solaire augmente les risques de cancer. »

M. Peeters souligne également que « davantage de contrôles ont été effectués cette année. Il est ainsi apparu qu’en 2016, aucun centre de bronzage n’était totalement en règle. Et il y a déjà eu 150 contrôles effectués depuis le début de l’année, contre 199 pour l’ensemble de l’année 2016. » Le ministre a lancé une nouvelle invitation au secteur à la suite de la publication de ce rapport et abordera le sujet cette semaine avec la commissaire européenne au Marché intérieur Elzbieta Bienkowska. (Belga)

Partager l'article

26 juin 2017 - 14h14