Kazakhgate: Armand De Decker conteste les faits et refuse de répondre aux questions des commissaires

Uccle/Ukkel mayor Armand De Decker takes the oath at the start of a session of the parliamentary inquiry commission on the plea agreement, at the federal parliament, in Brussels, Friday 07 July 2017. This commission enquire the circumstances which led to the approbation and the application of the law of 14 April 2011 on the plea agreement. BELGA PHOTO BRUNO FAHY

L’ancien président du Sénat Armand De Decker (MR) s’est présenté ce vendredi devant la commission d’enquête Kazakhgate, après avoir nié les faits qu’ils lui sont reprochés, il a quitté la salle refusant de répondre aux questions des commissaires, invoquant son droit au secret professionnel. 

“Je suis personnellement choqué par la manière dont l’enquête est mené à mon égard” s’est-il exprimé, “je n’entends pas me défendre et encore moins témoigner à ma propre cause”.

“Je conteste vigoureusement les faits qui me sont imputés”

Armand De Decker a réaffirmé qu’il n’était pas intervenu dans de la loi qui étend la transaction pénal.

Partager l'article

07 juillet 2017 - 15h25