facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

ING : Charles Michel a rencontré les représentants syndicaux

charlesmichelLe Premier ministre Charles Michel a eu un contact lundi matin avec la direction d’ING Belgique, lors duquel il a plaidé pour que « tout soit fait pour limiter les licenciements » et pour que la banque « assume ses responsabilités« , notamment en matière d‘accompagnement des travailleurs licenciés, a-t-il indiqué à l’issue d’un sommet du Benelux, organisé dans la localité luxembourgeoise de Schengen.

Espace de dialogue

« Mes premières pensées vont aux travailleurs d’ING et à leurs familles », a-t-il déclaré, avant d’estimer que la restructuration annoncée s’expliquait en partie par la révolution numérique à laquelle est confronté le secteur bancaire. M. Michel souhaite que la procédure Renault permette de créer un espace pour un dialogue ouvert entre la banque et les syndicats, a-t-il ajouté. Le Premier ministre rencontrera, ce lundi à 16h00, des représentants syndicaux d’ING. Le ministre de l’Emploi, Kris Peeters, ainsi que les ministres-présidents des Régions ont également été conviés à cette rencontre qui se tiendra au Lambermont.

Réaction du Premier ministre néerlandais

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a quant à lui estimé qu’il s’agissait d’une journée très difficile pour ING et souhaité que des discussions en profondeur aient lieu entre les différents partenaires sociaux dans le cadre légal existant. MM. Michel et Rutte ont par ailleurs insisté sur leur volonté d’agir, notamment dans le cadre du Benelux, pour créer des emplois supplémentaires et répondre au changement de paradigme qui touche le secteur bancaire avec la révolution numérique. La banque ING a annoncé lundi matin sa volonté de supprimer, d’ici 2021, quelque 7.000 emplois, principalement en Belgique et aux Pays-Bas. Le nombre d’emplois menacés sur le territoire belge se porte à 3.158. « Cette réduction serait en grande partie réalisée par des départs naturels, menant le nombre de personnes concernées par les licenciements à maximum 1.700« , a précisé le CEO d’ING Belgique, Rik Vandenberghe. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 mars 2017 Armes nucléaires: les USA et une vingtaine de pays contre un traité d'interdiction

Les Etats-Unis, entourés d’une vingtaine de pays dont le Royaume-Uni et la France, ont justifié lundi leur opposition à un traité qui interdirait les armes nucléaires, le jugeant irréaliste face aux crises actuelles. « En tant que mère ou fille, il n’y lire plus

Belga

27 mars 2017 Paul McCartney travaillerait sur un nouvel album

L’ex-Beatle a confié sur BBC Radio s’être associé avec le producteur Greg Kurstin pour son prochain opus. L’année 2017 serait donc une année chargée pour le musicien, qui a sorti le 24 mars dernier une nouvelle édition de son album solo « Flowers in the lire plus

Belga

27 mars 2017 Jared Kushner, gendre de Trump, témoignera dans l'enquête sur le rôle de Moscou

Le gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, témoignera devant la puissante commission du Renseignement du Sénat américain qui enquête sur l’interférence de Moscou dans la présidentielle américaine, a lire plus

Belga

27 mars 2017 Les conclusions de la commission d'enquête Panama Papers pas attendues avant la fin mai

Les conclusions de la commission d’enquête parlementaire consacrée aux Panama Papers ne sont pas attendues avant la fin du mois de mai, a indiqué lundi Ahmed Laaouej, son président, au terme des premières auditions à huis clos de cette commission charg lire plus

Belga

27 mars 2017 Visa à une famille syrienne: les avocats de la famille expriment leur déception et fustigent l'attitude de l'Etat

Les avocats de la famille syrienne finalement déboutée devant le Conseil du contentieux des étrangers ont exprimé lundi leur déception. La juridiction de recours a pris une décision de nature essentiellement technique qui empêchera un jugement sur le f lire plus

Belga

27 mars 2017 Légère baisse de la fréquentation des sites touristiques wallons en 2016

Les 221 attractions du secteur touristique wallon ont accueilli 8.831.210 visiteurs en 2016, soit une baisse de 6% par rapport à l’année précédente, a annoncé lundi le ministre wallon du Tourisme, René Collin (cdH), lors d’une conférence de presse au lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/