facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Grâce à ses divers mandats, Pascale Peraïta a gagné plus de 200.000 euros brut en 2016

peraita

L’ancienne présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles Pascale Peraïta (PS) est actuellement au coeur de la polémique autour du Samusocial, dont elle était directrice et administratrice-déléguée. Mais Pascale Peraïta n’a pas seulement obtenu des rémunérations via le Samusocial en 2015 et 2016 : elle a également été rémunérée pour plusieurs mandats qu’elle exerçait en lien de ses activités au CPAS, comme l’explique un document confié aux ministres bruxellois en charge de l’Aide aux personne Céline Fremault (cdH) et Pascal Smet (sp.a), et révélé par le quotidien L’Echo. Le journal précise d’ailleurs que les ministres de tutelle ont dû écrire à trois reprises à la Ville de Bruxelles avant d’obtenir les rémunérations exactes de Pascale Peraïta.

Tout d’abord, la militante socialiste était rémunérée à hauteur de 121.378 euros brut en 2016 pour son poste de présidente de CPAS. Ce montant est fixé par la loi en fonction du nombre d’habitants de la commune. En outre, elle touchait 32.689 euros brut pour son poste de présidente du conseil d’administration de l’hôpital Saint-Pierre et 20.227 euros brut pour sa place de vice-présidente du CHUB, une structure créée par Yvan Mayeur destinée à rapprocher les hôpitaux d’Erasme. Ces postes sont liés à son activité de présidente de CPAS.

Pascale Peraïta a également touché 12.541 euros brut en 2016 pour son titre de présidente de la société anonyme bruxelloise des habitations (SABH), une société anonyme de droit privée placée dans le giron du CPAS de la Ville de Bruxelles. Enfin, l’ancienne présidente du CPAS a touché 17.080 euros brut en 2016 pour sa place d’administratrice-déléguée au Samusocial. Ce qui fait un total de près de 200.000 euros brut, sans compter les avantages (voiture, téléphone, internet…).

Les autres mandats exercés par Pascale Peraïta le sont à titre bénévole, vu qu’elle excède la règle fixée des 150% du salaire d’un député. Ces chiffres risquent en tout cas d’être discutés lors de la prochaine commission d’enquête parlementaire menée pour faire la lumière sur le fonctionnement de l’ASBL Samusocial. (Gr.I., photo Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 La patronne de la Fed appelle à ne pas oublier la crise financière

La présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen a mis en garde mardi contre la tentation de déréguler le secteur bancaire, en appelant à se souvenir des ravages de la crise financière de 2008-2009. « Nous sommes maintenant près de dix lire plus

Belga

27 juin 2017 Scandale à la FIFA – Le rapport Garcia comporte 16 pages sur Michel D'Hooghe

Le Baron Michel D’Hooghe, président de la commission médicale de la FIFA, a été interrogé par Michael Garcia, le procureur indépendant chargé d’enquêter sur les attributions controversées des Mondiaux 2018 et 2022. Dans son rapport, le ju lire plus

Belga

27 juin 2017 Les accusations de corruption sont "une fiction", se défend le président brésilien Temer

Le président brésilien Michel Temer a qualifié mardi de « fiction » les accusations de corruption dont il fait l’objet, critiquant l’absence de « preuves concrètes ». « Je peux dire, sans avoir peur de me tromper, que ces accusations sont une fiction », a affirmé M. Teme lire plus

Belga

27 juin 2017 Sweco Europe: les syndicats estiment ne pas disposer de toutes les informations utiles

Les discussions entre les représentants des travailleurs et la direction de Sweco Europe, à Nivelles, se sont poursuivies mardi, dans le cadre de la phase d’information de la loi sur le licenciement collectif. Les syndicats estiment que le business plan présenté par la di lire plus

Belga

27 juin 2017 Traités transatlantiques de libre-échange – Angela Merkel en faveur d'une relance des négociations sur le TTIP

La chancelière allemande Angela Merkel s’est prononcée mardi en faveur d’une relance des négociations entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis sur un accord de libre-échange, au point mort depuis l’élection du président Donald Trump. « Je suis p lire plus

Belga

27 juin 2017 Attentat à Nice – Un an après, l'enquête présentée aux victimes

Les trois magistrats parisiens supervisant l’enquête sur l’attentat de Nice, en juillet 2016, ont fait le point mardi avec les victimes dans une ambiance alourdie par des questions concernant les mesures de sécurité déployées le soir de l’attaque dans cette ville de lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/