Ganshoren : la première échevine Michèle Carthé poursuit le Collège en justice

20140610 - BRUSSELS, BELGIUM: PS Michele Carthe takes the oath during the installation session at the first day of Brussels parliament after last regional elections last month, in Brussels, Tuesday 10 June 2014. The new elected take the oath to become members of the Brussels parliament for the 2014-2019 legislature. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Les règlements de compte se poursuivent au sein du Collège communal de Ganshoren. Suite au décès du bourgmestre Hervé Gillard (MR), le 18 janvier dernier, des suites d’une longue maladie, les changements au sein du conseil communal sont nombreux et les débats de plus en plus houleux. Lors du dernier conseil, l’échevine Michèle Carthé (PS) s’est ainsi vue retirer deux compétences en raison d’un remaniement au sein du Collège après la nomination de Robert Genard à la tête de la commune. Michèle Carthé a donc perdu les Affaires sociales, désormais dévolues à Jean-Paul Van Laethem, et les Ressources humaines, désormais gérées par le bourgmestre lui-même.

Mais la première échevine n’accepte pas ces nominations et a décidé de poursuivre en justice le Collège de la commune de Ganshoren en déposant un recours en extrême urgence au Conseil d’État. “On peut démontrer que cette décision est non-fondée comme en attestent des documents“, explique-t-elle dans La Capitale. Ce recours n’annulera toutefois pas la décision de la commune, mais la suspendra.

Le collège des bourgmestre et échevins s’est réuni d’urgence ce lundi après-midi pour réfléchir aux solutions juridiques permettant de se défendre devant le Conseil d’État, face à Michèle Carthé. La suite des événements devrait être connue dans les prochains jours. (Gr.I., photo Belga/Nicolas Maeterlinck)

Partager l'article

18 juillet 2017 - 09h40