Fonction publique : le ministre Bacquelaine réfute les critiques sur l’accord sur la pension complémentaire

Daniel Bacquelaine

“Il est temps que toutes les communes offrent une pension complémentaire à leur personnel contractuel”, a commenté mercredi soir le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), tout en réfutant les critiques sur l’accord qu’il a conclu vendredi dernier avec les syndicats concernant l’octroi d’une pension complémentaire aux contractuels de la fonction publique.

Cet accord a notamment été dénoncé par le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), et le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yvers Dermagne (PS). Ceux-ci estiment que le système mis sur pied par le fédéral est préjudiciable aux pouvoirs locaux bruxellois et wallons. D’après M. Dermagne, “le projet de réforme en l’état va engendrer un transfert de 8 millions d’euros par an des communes wallonnes et bruxelloises vers les communes flamandes”.

“Il est exact que, par rapport aux communes flamandes, les communes bruxelloises et wallonnes ont pris du retard dans la mise en place d’un second pilier pour leur personnel contractuel. C’est pourquoi l’incitant financier sera octroyé en prenant en compte l’existence d’un plan de pension au 1er janvier 2019″, indique M. Bacquelaine. Ce dernier ajoute que “les communes retardataires qui veulent profiter de l’incitant ont donc plus d’un an pour mettre en place un régime de pension complémentaire répondant aux conditions prévues”.

“Les chiffres évoqués par les ministres Vervoort et Dermagne ne sont pas corrects vu qu’ils se basent sur la situation actuelle et non sur la situation qui prévaudra au 1er janvier 2019″, conclut-il. (avec Belga)

Partager l'article

05 juillet 2017 - 20h17