Fonck: « Je défends la reconnaissance d’un enfant né sans vie, mais sans obligation »

Catherine Fonck (cdH), députée fédérale et cheffe de groupe à la Chambre, était l’invitée de l’Interview. Jean-Jacques Deleeuw l’interrogeait sur un projet de loi porté par Koen Geens, Ministre fédéral de la Justice, qui concerne la possibilité de donner un nom de famille au fœtus dès le 140° jour de grossesse. Un projet qui est sur la table du gouvernement pour l’instant d’après nos informations. Catherine Fonck défend l’idée et dit vouloir la reconnaissance d’un enfant né sans vie depuis longtemps, mais cette reconnaissance ne doit pas devenir obligatoire, selon elle. Elle ajoute que ce n’est pas une manière cachée d’interdire l’avortement.

Partager l'article

01 juin 2017 - 13h37