Fédération Wallonie-Bruxelles : Madrane dénonce l’attitude “honteuse” du MR et du cdH

Federation Wallonia - Brussels Minister of Youth, Justice Houses and the Promotion of Brussels Rachid Madrane pictured after a press conference at the cabinet of Federation Wallonia - Brussels Minister Madrane in Brussels, Thursday 01 December 2016. Today searchings took place at Madrane's cabinet and other locations in Brussels and Liege in a case of suspected human trafficking involving adopted Congolese children. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Le ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles Rachid Madrane a dénoncé avec force mardi les manoeuvres, selon lui, du MR et du cdH pour reporter l’adoption d’une modification décrétale visant à permettre une meilleure intégration des sportifs en situation de handicap, un objectif qui avait pourtant été validé à l’unanimité des partis dans une résolution parlementaire adoptée début début juin.

Pour ce faire, le texte demandait notamment à permettre à ces sportifs de s’affilier à la fois dans des clubs pour valides et moins valides, afin de permettre des entraînements mixtes, gages d’une meilleure inclusion des personnes handicapées. Au regard de la législation actuelle, ces doubles affiliations ne sont toutefois pas possibles. Pour gagner du temps, le ministre Madrane avait suggéré que les modifications nécessaires soient intégrées dans une proposition de décret pouvant être approuvée avant la trêve estivale, ce qui aurait permis une application dès la rentrée de septembre.

Mais selon le ministre socialiste, le MR, appuyé par le cdH, a veillé à ce que le texte ne soit finalement pas soumis au Parlement avant les vacances et pouvoir mettre ainsi l’initiative à son crédit plus tard. “Sous couvert de vouloir gouverner prochainement ensemble, MR et cdH empêchent la mise en place de politiques sociales et inclusives”, souligne M. Madrane. “Compromettre ce texte, qui est une avancée importante et un geste emblématique pour nos sportifs moins valides, pour des questions de stratégie politique est totalement honteux”, enrage-t-il.

Le ministre socialiste est d’autant plus furieux qu’il y a deux semaines déjà, MR et cdH avaient déjà bloqué l’adoption par le Parlement d’un autre de ses projets venus à quasi maturité et portant, lui, sur la protection de la jeunesse. (Belga, photo Belga/Nicolas Maeterlinck)

Partager l'article

18 juillet 2017 - 13h45

Trouvez un emploi avec Stepstone :