facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Expositions et animations dans Bruxelles pour les 50 ans de la disparition de René Magritte

Le 15 août 1967, il y a cinquante ans donc, disparaissait René Magritte, l’une des figures de proue du surréalisme et de la scène artistique belge. Pour marquer cet anniversaire, plusieurs expositions et de nombreuses animations seront organisées. C’est ainsi, par exemple, que les visiteurs de l’Atomium, un autre « emblème de la Belgique, seront invités à se plonger, à partir du 21 septembre, dans l’univers du surréalisme.

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique proposent, du 13 octobre au 18 février, une exposition intitulée « Magritte est vivant » et qui met en lumière l’influence exercée par Magritte sur l’art contemporain. Le Musée Magritte, pour sa part, proposera, du 1er septembre au 30 janvier prochains, une exposition thématique sur le regard posé par le peintre et critique d’art Marcel Lecomte sur son ami René Magritte. C’est en effet lui qui fit connaître à Magritte le travail de Giorgio de Chirico qui influencera sensiblement son oeuvre.

Des animations seront également organisées dans les taverne et bistrot régulièrement fréquentés à Bruxelles par René Magritte et les siens comme « Le Greenwich » où il jouait aux échecs avec ses amis surréalistse ou encore « La fleur au papier doré », véritable « repère » des surréalistes. Des animations auront également lieu à la résidence que Magritte occupa à Jette, une commune où il résida de 1930 à 1956, où il réalisera une bonne partie de ses chefs-d’oeuvre et où il réunissait ses amis et qui recueille désormais ses meubles d’origine.

À Knokke, les vacanciers seront invités à fréquenter durant l’été sur la plage un immense chapeau-boule qui renferme la carrière de Magritte. Il sera aussi possible de visiter l’incontournable casino qui s’enorgueillit de disposer d’une fresque réalisée par Magritte, « Le domaine enchanté ». D’autre part le centre culturel de Knokke consacrera, à la fin de l’année, une exposition mettant en exergue les relations de Magritte avec la mer.

D’autre part, les taphophiles, les amoureux des cimetières, sont invités à visiter le cimetière de Schaerbeek où sont inhumés, entre autres, le couple Magritte, le couple Scutenaire et Marcel Mariën, d’autres géants belges du surréalisme.D’autres initiatives locales et régionales ont été prévues avec la création d’une bière, « Magritte », des promenades guidées et nocturnes et des conférences.

René Magritte, né à Lessines en 1898 et qui résida également à Charleroi, Perreux-sur-Marne, Jette et Schaerbeek, nourrissait une passion à peine modérée pour les films de Fantomâs ainsi que les auteurs de romans policiers comme Edgar Allan Poe, Maurice Leblanc ou encore Gaston Leroux. Pour ce qui est de la peinture, il sera, entre autres, influencé par l’impressionnisme, notamment lorsqu’il suit les cours de l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles (1916-1920). Il fera, par la suite, la découverte du futurisme, un mouvement né en Italie au début du siècle dernier, qui rejetait la tradition esthétique au profit de la modernité.

Marié en 1922 à Georgette, qu’il a connue lorsque cette dernière avait 13 ans, Magritte assurera aussi son existence par le biais de « travaux » qu’il qualifia d’« imbéciles », à savoir des affiches (notamment pour les salles de cinéma) et dessins publicitaires. Puis, il découvre un tableau de Giorgio De Chirico. C’est une véritable révélation. En effet, le maître de l’art métaphysique lui fait comprendre que la question n’est pas de savoir comment peindre mais bien ce qu’il faut peindre. L’« idée » devient donc pour Magritte le nerf de la guerre artistique bien plus que l’esthétique pure. Un groupe surréaliste va se créer à Bruxelles et il en sera.

D’abord mal perçu dans la capitale belge, Magritte va partir pour Paris où il passera trois années très productives. Mais en août 1930, il rentrera à Bruxelles où il commencera à exposer régulièrement, mais aussi à New York (1936) et à Londres (1938). Selon des estimations récentes, René Magritte a réalisé entre 1.000 et 1.500 peintures. (Belga)

Reportage: Marie Berckvens et Thierry Dubocquet

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 juillet 2017 Tricherie antipollution: l'équipementier Bosch serait lié au cartel du diesel

L’équipementier Bosch serait impliqué dans la vaste entente supposée entre cinq constructeurs automobiles allemands sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel, qui pourrait leur coûter plusieurs milliards d’euros, rapportent vendredi plusie lire plus

Belga

28 juillet 2017 Collin veut "une agriculture moins dépendante des marchés" et salue l'arrivée de Borsus

Le ministre wallon de l’agriculture, René Collin, a plaidé, vendredi, à l’occasion de l’inauguration du Village de l’Agriculture, installé au cœur de la 83e Foire de Libramont, pour une « agriculture wallonne plus forte et moins dépendante des marchés i lire plus

Belga

28 juillet 2017 Deliveroo accepte de régulariser la situation des travailleurs du service à la clientèle

Deliveroo a accepté de régulariser la situation des travailleurs du service à la clientèle, dont la majorité a été licenciée en raison de la délocalisation progressive de ce call-center à Madagascar, a indiqué vendredi Mart lire plus

Belga

28 juillet 2017 Le Maroc instaure une subvention pour attirer les tournages de films étrangers

Le gouvernement marocain a annoncé avoir adopté un projet de décret instituant une subvention pour les productions cinématographiques étrangères tournées au Maroc, avec comme objectif de tripler leur nombre. Cette mesure fiscale adoptée jeudi p lire plus

Belga

28 juillet 2017 Les objets trouvés des chemins de fer suisse, véritable caverne d'Ali Baba

Chaise roulante, prothèses, dentiers, oeil de verre, robe de mariée ou encore kit de fakir: les objets trouvés par l’entreprise ferroviaire suisse CFF ne manquent pas d’originalité. En 2016, l’ex-régie fédérale a récolté plus de 127’000 lire plus

Belga

28 juillet 2017 "England Lost": Mick Jagger dévoile une nouvelle chanson teintée de Brexit blues

Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, a dévoilé un nouveau morceau enregistré en solo, teinté d’inquiétude et d’incertitude sur le Brexit. A 74 ans, le musicien britannique s’aventure sur le terrain miné de la politique de son pays avec une chanson au lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/