Enseignement : un millier d’enseignants supplémentaires pour la remédiation

examen_classe_ecoleUn millier d’enseignants supplémentaires seront engagés dans le cadre du Pacte d’excellence ces prochaines années, aux niveaux primaire et secondaire, peut-on lire mercredi dans Le Soir, auquel la ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles Marie-Martine Schyns (cdH) a accordé un entretien. Ces enseignants prendront en charge les activités de remédiation qui doivent remettre à flot les élèves en difficulté, ce qui entre dans le cadre de l’objectif de réduction de moitié du nombre de redoublements d’ici à 2030. Pour cela, 6 millions d’euros seront engagés dès 2018.

La mise passera à 12 millions en 2019, à 18 en 2020, 24 en 2021, 30 en 2022, 36 en 2023 pour culminer à 40 millions à partir de 2024. Par ailleurs, avec le déplacement du début des cours de 2e langue vers la 3e primaire (à partir de 2021) dans les écoles wallonnes, des enseignants seront également requis de ce côté-là. Un investissement de 20 millions a été prévu à cet effet. Pendant que les élèves auront cours de langue avec un professeur engagé et dédié à cette tâche, les instituteurs wallons auront une marge de 2 heures/semaine au moins, qu’ils devront consacrer à des activités de remédiation. L’investissement total de 60 millions d’euros représente un apport d’un (gros) millier d’emplois d’après la ministre. (Belga)

Partager l'article

07 juin 2017 - 07h56