facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Droits humains menacés par les mesures antiterroristes ? Non, répond Koen Geens

koen-geens-belgaLa politique antiterroriste actuellement mise en oeuvre par le gouvernement fédéral est une « bonne solution intermédiaire » entre la nécessité d’intervenir et le respect des droits de l’Homme, a commenté ce vendredi le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), réagissant à un rapport critique de l’organisation Human Rights Watch (HRW).

L’ONG pointe notamment la mise à l’isolement prolongée des détenus accusés ou reconnus coupables d’actes en lien avec des activités terroristes, des nouvelles lois de lutte contre le terrorisme parfois trop floues et des opérations policières avec un recours excessif à la force. Le ministre Koen Geens a affirmé qu’il était ouvert pour améliorer la législation actuelle, tout en soulignant que celle-ci avait été élaborée en prenant en compte le respect de la vie privée des citoyens et la protection des droits humains. Il a par ailleurs rappelé que certaines voix s’étaient élevées ces derniers mois pour réclamer un approfondissement de la politique antiterroriste. « D’après HRW, nous allons déjà trop loin. Cela démontre que nous avons atteint une bonne solution intermédiaire« , a-t-il jugé.

En ce qui concerne la mise à l’isolement de certains détenus, Koen Geens souligne que cette mesure n’est prise qu’à l’encontre des personnes qui représentent un danger pour la sécurité intérieure ou extérieure. Il réfute par ailleurs que les mesures belges soient en conflit avec les droits de l’Homme et ajoute que les détenus placés à l’isolement bénéficient des droits prévus pour les personnes incarcérées. Ils ont toujours droit à une promenade par jour, trois visites pas semaines, deux heures de sport, d’éducation, de visite à la bibliothèque. « Un programme spécifique pour l’isolement n’existe pas. Les détenus placés sous un régime de sécurité individuel ont un programme adapté sur mesure« , a précisé l’administration de la Justice. Koen Geens met enfin en exergue un point positif mentionné par HRW dans son rapport, à savoir que l’Etat d’urgence n’a pas été instauré en Belgique. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 Le réseau Stib gratuit et renforcé pour Couleur Café

La Stib s’associera au festival Couleur Café qui s’installera pour la première fois au pied de l’Atomium du 30 juin au 2 juillet, en facilitant les déplacements des festivaliers. Ces derniers pourront emprunter gratuitement le réseau de la société bruxellois lire plus

Belga

27 juin 2017 Attentats à Bruxelles: les terroristes visaient également d'autres cibles

Les terroristes qui ont commis les attentats à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, visaient également d’autres lieux comme cibles potentielles. Cette constatation ressort d’une analyse de l’ordinateur portable retrouvé à Schae lire plus

Belga

27 juin 2017 Gastronomie: décès du grand chef étoilé Alain Senderens

Figure de la Nouvelle cuisine, connu pour sa passion de l’accord parfait entre mets et vins, le chef étoilé Alain Senderens est décédé à l’âge de 77 ans, a fait savoir lundi soir le critique gastronomique Gilles Pudlowski. « Il était l’un des der lire plus

Belga

27 juin 2017 Gênée par son acronyme WTF, la Fédération internationale de taekwondo change de nom

WTF? L’acronyme répandu sur les réseaux sociaux où il signifie « what the fuck » (« c’est quoi ce bordel »), est devenu dérangeant pour la Fédération internationale de taekwondo qui l’utilisait depuis 1973, au point de changer de nom. Fini, donc la World Taekwon lire plus

Belga

27 juin 2017 Japon: Kumano, la cité des pinceaux de maquillage

Poils d’écureuil, de chèvre, de cheval ou de blaireau, le Japonais Tesshu Takemori fait la différence en un instant et déroule alors les propriétés de chacun pour la confection de brosses et pinceaux de maquillage, 100% faits main. « Taille, forme, souplesse, lire plus

Belga

27 juin 2017 France: l'ancien Premier ministre Manuel Valls quitte le PS

L’ancien Premier ministre français Manuel Valls annonce mardi qu’il « quitte le Parti socialiste ». « Je quitte le parti socialiste ou le parti socialiste me quitte, une partie de ma vie politique s’achève », a-t-il dit dans une interview à RTL mardi matin. Manuel Valls, 54 ans, a lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/