facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Droits humains menacés par les mesures antiterroristes ? Non, répond Koen Geens

koen-geens-belgaLa politique antiterroriste actuellement mise en oeuvre par le gouvernement fédéral est une « bonne solution intermédiaire » entre la nécessité d’intervenir et le respect des droits de l’Homme, a commenté ce vendredi le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), réagissant à un rapport critique de l’organisation Human Rights Watch (HRW).

L’ONG pointe notamment la mise à l’isolement prolongée des détenus accusés ou reconnus coupables d’actes en lien avec des activités terroristes, des nouvelles lois de lutte contre le terrorisme parfois trop floues et des opérations policières avec un recours excessif à la force. Le ministre Koen Geens a affirmé qu’il était ouvert pour améliorer la législation actuelle, tout en soulignant que celle-ci avait été élaborée en prenant en compte le respect de la vie privée des citoyens et la protection des droits humains. Il a par ailleurs rappelé que certaines voix s’étaient élevées ces derniers mois pour réclamer un approfondissement de la politique antiterroriste. « D’après HRW, nous allons déjà trop loin. Cela démontre que nous avons atteint une bonne solution intermédiaire« , a-t-il jugé.

En ce qui concerne la mise à l’isolement de certains détenus, Koen Geens souligne que cette mesure n’est prise qu’à l’encontre des personnes qui représentent un danger pour la sécurité intérieure ou extérieure. Il réfute par ailleurs que les mesures belges soient en conflit avec les droits de l’Homme et ajoute que les détenus placés à l’isolement bénéficient des droits prévus pour les personnes incarcérées. Ils ont toujours droit à une promenade par jour, trois visites pas semaines, deux heures de sport, d’éducation, de visite à la bibliothèque. « Un programme spécifique pour l’isolement n’existe pas. Les détenus placés sous un régime de sécurité individuel ont un programme adapté sur mesure« , a précisé l’administration de la Justice. Koen Geens met enfin en exergue un point positif mentionné par HRW dans son rapport, à savoir que l’Etat d’urgence n’a pas été instauré en Belgique. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mars 2017 Un Palestinien condamné pour participation au lynchage de deux soldats israéliens libéré

Un Palestinien condamné à la prison à vie pour avoir participé au lynchage, devenu le symbole de la deuxième Intifada, de deux soldats israéliens en 2000 à Ramallah a été libéré, a annoncé jeudi l’armée isra lire plus

Belga

30 mars 2017 Publifin – Claude Eerdekens réclame le remboursement des sommes indûment perçues

Claude Eerdekens (PS), bourgmestre d’Andenne, fut le premier à s’exprimer jeudi soir lors de l’Assemblée Générale extraordinaire de l’intercommunale Publifin. Il n’a pas hésité à parler de « hold-up du siècle, assurant que plus de 400 millions d lire plus

Belga

30 mars 2017 Un camion s'est renversé au Carrefour Léonard, sur le ring intérieur de Bruxelles

La circulation sur le Ring intérieur de Bruxelles a été fortement perturbée jeudi soir. Un camion s’est renversé à hauteur du Carrefour Léonard, sur la bretelle reliant le ring intérieur à l’E411 en direction de Namur. Des files sont enr lire plus

Belga

30 mars 2017 Conflit en Syrie – L'opposition refuse tout "rôle" d'Assad, déclare un porte-parole du HCN

L’opposition syrienne au régime de Damas a indiqué jeudi qu’elle refusait tout « rôle » actuel ou futur de Bachar al-Assad, alors que la nouvelle administration américaine a annoncé que le départ du président syrien n’était « plus une priorit lire plus

Belga

30 mars 2017 Conflit en Syrie – Le départ d'Assad n'est "plus une priorité" pour les USA, dit leur ambassadrice à l'ONU

L’ambassadrice américaine à l’ONU Nikki Haley a affirmé jeudi que Washington ne considérait plus le départ du président syrien Bachar al-Assad comme une priorité pour mettre fin au conflit dans le pays. « Il faut choisir ses batailles », a dit Nikki Hal lire plus

Belga

30 mars 2017 Le chef de l'OEA dénonce un coup d'Etat au Venezuela

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), Luis Almagro, a dénoncé jeudi « un coup d’Etat auto-infligé » au Venezuela, où la Cour suprême s’est octroyée les attributions du Parlement et a ôté l’i lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/