Drogue, alcool au volant… 158 retraits de permis par jour en Belgique

permis
Chaque jour, 158 conducteurs écopent d’une interdiction temporaire de conduire pour avoir pris le volant sous l’influence de l’alcool ou de drogue, écrivent samedi Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg et SudPresse. La tendance des statistiques de l’année dernière est à la hausse par rapport à 2015.

Lors des six premiers mois de l’année dernière, 28.802 conducteurs ont écopé d’une interdiction temporaire de conduire, selon les statistiques de la police fédérale. La province d’Anvers recense le plus grand nombre de cas (5.568), devant la Flandre occidentale (3.312) ou encore le Brabant Flamand (3.092). En Wallonie, 1.853 interdictions temporaires de conduire ont été comptabilisées en province de Liège lors du premier semestre de 2016 et 733 dans le Brabant wallon. « Les directives de la police fédérale sont les mêmes dans toutes les provinces », réagit le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA). « Certaines ont des quartiers plus animés ou des axes routiers plus importants. » La durée du retrait de permis dépend du degré d’intoxication. Lors des six premiers mois de 2016, la police a comptabilisé 5.689 interdictions temporaires de conduire pendant 12 heures (contre moins de 10.000 sur toute l’année 2015), 16.845 pendant 6 heures et 6.268 pendant 3 heures.

Partager l'article

13 mai 2017 - 10h16