Docks Bruxsel concurrence les autres centres commerciaux bruxellois

C’était le principal argument du projet : Docks Bruxsel devait offrir une offre complémentaire à celle des autres centres commerciaux de la Région. Il ne devait pas représenter une nouvelle concurrence. Or, c’est exactement ce qu’il se passe, selon une étude menée par Atrium, l’agence régionale du commerce. 

L’étude menée par Atrium à la demande de Didier Gosuin (DéFI), le ministre bruxellois de l’Économie et de l’emploi, révèle que Docks Bruxsel représente bien une concurrence pour les autres centres commerciaux bruxellois. Le nouveau centre devait attirer une clientèle non-bruxelloise, plutôt frontalière de Bruxelles mais venant de l’extérieur. Intox. Atrium a interrogé un peu plus de 600 visiteurs du Docks et la plupart viennent directement des abords du centre commercial. C’est à dire de Schaerbeek, Laeken, et Neder-Over-Heembeek.
Mais avant la construction de Docks Bruxsel, cette même clientèle allait faire son shopping dans les centres commerciaux déjà existants du bas de la ville (pour 69,5% d’entre eux) et du haut de la ville (23,3%). Les clients du Docks sont donc bien des Bruxellois, et l’ont adopté au détriment des autres centres commerciaux de la ville.
L’étude d’Atrium prouve donc bien la concurrence que représente Docks Bruxsel pour les autres centres commerciaux bruxellois, délaissés par une partie de leurs clients.

 

Trouvez un emploi avec Stepstone :