Crise politique: « Nous souhaitons engranger des accords forts », disent Ecolo et Groen

Ecolo chairman Patrick Dupriez, Ecolo co-chairwoman Zakia Khattabi and DeFI chairman Olivier Maingain arrive for a meeting between the chairmen of French-speaking ecologists Ecolo and French-speaking DeFi in Brussels, Wednesday 28 June 2017. cdH announced their unwillingness to continue the coalitions with socialists PS, resulting in talks for new majorities for the Regional Governments. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Ecolo, Groen et DéFI iront « to the point » lors de leur réunion à la Maison des parlementaires mardi après-midi, a assuré avant cette rencontre la co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi.

Au préalable, les écologistes francophones et flamands se sont également entretenus. « Nous voulons trouver un consensus et avancer au départ » de celui-ci, a commenté la présidente de Groen, Meyrem Almaci.

« Groen entre dans le jeu », pour les discussions relatives à Bruxelles, poursuit Zakia Khattabi. « Comme les citoyens, nous souhaitons des accords forts. » Pour la co-présidente d’Ecolo, les discussions avec Groen et DéFI pourraient « aller plus vite » et mener « à des accords solides ».

Les deux partis se sont en effet déjà vus à deux reprises. « Ce renouvellement politique n’est pas seulement un enjeu à Bruxelles, c’est aussi important pour tout le pays », a ajouté Meyrem Almaci.

« Nous verrons avec nos interlocuteurs où sont les convergences. Nous ne souhaitons pas tergiverser », a de son côté avancé le président de DéFI, Olivier Maingain. « Nous avons la même volonté d’avoir un rythme soutenu », a-t-il ajouté.

Le parti amarante par ailleurs des « formules très concrètes à imposer », a indiqué M. Maingain, notamment en ce qui concerne le « droit de réserve que doit avoir tout fonctionnaire ». Ceux-ci « ne peuvent pas par exemple exploiter des informations qu’ils détiennent dans le cadre de leur fonction à des fins politiques partisanes ».

Les discussions pourront aussi tourner autour de la durée des mandats et de leur limite dans le temps. Ecolo a déjà discuté avec Groen des 17 propositions que le parti écologiste a mis sur la table.

Les Verts et DéFI devraient à présent élaborer une série de propositions conjointes en matière de réforme de la gouvernance, avant de les présenter aux autres partis. (Belga)

 

 

Partager l'article

18 juillet 2017 - 15h39