Crise politique : « au cdH de préciser ses objectifs », dit-on au MR

olivierchastel_Belga2Le MR adoptait mardi matin une attitude relativement attentiste et toujours marquée par la prudence, après l’appel lancé la veille par le président du cdH Benoît Lutgen à former des coalitions sans le PS en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération.

« Nous avons donné notre réponse à l’appel de M. Lutgen, c’est maintenant à lui de préciser ses objectifs, ses intentions, son projet« , indiquait-on mardi au cabinet du président du MR, Olivier Chastel. Les réformateurs confirment être ouverts au dialogue, mais ils estiment que, n’ayant pas eux-mêmes « retiré la prise », ce n’est pas non plus à eux de rassembler les partis pour discuter. Dès lors, « on ne prend pas la main ». L’exclusive lancée par le cdH sur le PS rend le MR mathématiquement incontournable pour la formation de coalitions en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, mais pas à Bruxelles, où DéFI endosse plutôt le rôle de pivot.

Depuis l’appel lancé par le président des humanistes, M. Chastel n’a pas eu de contacts avec ce dernier, outre celui qui a eu lieu en marge de cette conférence de presse des centristes, selon le MR. Les réformateurs veulent connaître la position de DéFI, qui réunit son intergroupe parlementaire à midi à Bruxelles. Les propositions qu’Ecolo a annoncées pour ce mercredi en matière d’éthique politique, de gouvernance et de participation citoyenne sont aussi guettées par le MR.

« On est dans une phase de temporisation, d’observation, pas question de foncer tête baissée, on prend le temps de la réflexion« , commentait-on au MR. Interrogé sur l’agenda des contacts, le cdH n’avait pas fourni de réponse mardi en milieu de matinée, semblant lui aussi en phase d’observation. (Belga)

Partager l'article

20 juin 2017 - 11h38