Crise politique: “A Bruxelles, on part vers une incohérence de 2 ans” dénonce Paul Magnette

C’est l’une des conséquences de la crise politique provoquée par l’annonce du cdH le 19 juin, Paul Magnette (PS) va bientôt quitter sa fonction de ministre-président wallon. Le cdH et le MR sont bien partis pour former une majorité au Parlement de Wallonie, il leur reste à désigner les futurs membres du gouvernement. Exit donc le PS et Paul Magnette. Le bourgmestre en titre de Charleroi empêché par sa fonction ministérielle, reprendra le mayorat à plein titre de Charleroi lorsqu’un successeur lui aura été désigné à la présidence du gouvernement wallon, a-t-il annoncé lundi au cours d’une conférence de presse.

Partisan du décumul intégral entre les mandats de parlementaire et de membre d’un exécutif local, M. Magnette (PS) ne recourra pas à la possibilité de cumul qui lui est offerte par son bon résultat électoral de 2014.

Quant à la date de sa reprise de fonctions à Charleroi, Paul Magnette considère que le MR et le cdH concrétiseront leur accord de majorité avant la fin de cette semaine. Il espère donc pouvoir reprendre le mayorat à plein titre et la présidence du conseil communal de Charleroi “vers la mi-août”, après quelques vacances. (avec Belga)

Partager l'article

24 juillet 2017 - 12h12

Trouvez un emploi avec Stepstone :