Cirque Royal : Bruxelles prend des mesures provisoires pour assurer l’exploitation de la salle

Illustration picture shows the Koninklijk Circus - Cirque Royal concert venue in Brussels, Tuesday 15 November 2016. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Le Collège communal de Bruxelles annonce ce jeudi des mesures provisoires pour permettre « la continuité d’exploitation » du Cirque Royal via Brussels Expo, près d’une semaine après la décision de la Cour d’appel de Bruxelles de suspendre la convention de concession du Cirque Royal à Brussels Expo.

La ville avait en effet mené conjointement avec Brussels Expo la préparation de l’agenda 2017-2018 de la salle et les réservations pour les prochains concerts et spectacles au sein du Cirque Royal. Mais les problèmes s’accumulent pour la salle de spectacles du centre de Bruxelles : outre cette décision de la Cour d’appel de Bruxelles, l’ASBL Le Botanique a décidé de vider le Cirque Royal de son matériel et de ses installations. La salle n’est donc pas exploitable, « à défaut de travaux », précise la Ville de Bruxelles.

Le Collège communal a donc décidé d’autoriser Brussels Expo « à occuper de manière précaire, jusque ce que le juge de fond en première instance se soit prononcé et à ses risques et périls, le Cirque Royal, afin de faire réaliser à leur charge les travaux nécessaires à la continuité de l’exploitation; et afin d’organiser et de gérer les concerts et spectacles ayant fait l’objet d’une réservation ou d’une option ».

La Ville de Bruxelles trouve donc le moyen de laisser Brussels Expo gérer le Cirque Royal malgré l’avis de la Cour d’appel. Selon le Collège, les travaux qui doivent être menés au Cirque Royal sont estimés à 12 semaines et doivent être « réalisés de toute urgence », vu les réservations déjà confirmées pour la saison 2017-2018. Le feuilleton n’est donc pas terminé. (Gr.I., photo Belga/Nicolas Maeterlinck)

Partager l'article

06 juillet 2017 - 17h31