facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

C’est une opération budgétairement neutre, répliquent R. Vervoort et Guy Vanhengel

vervoortvanhengel_belga2La mise en œuvre de la réforme fiscale bruxelloise sera neutre sur le plan budgétaire, ont souligné mercredi Rudi Vervoort (PS) et Guy Vanhengel (Open Vld), respectivement ministre-président et ministre des Finances de la Région bruxelloise, réagissant à l’avis du Conseil Economique et Social de Bruxelles (CESRBC). Selon celui-ci, cette réforme, et en particulier son volet prévoyant l’abrogation du bonus-logement, serait néfaste pour les finances bruxelloises.

Les principaux axes de la réforme sont la suppression de la taxe forfaitaire de 89 euros sur les ménages; la hausse du précompte immobilier compensée, pour les propriétaires bruxellois, par l’octroi d’une prime de 120 euros; l’abattement sur les droits d’enregistrement; la baisse progressive de l’impôt sur les revenus du travail qui atteindra 1,5% en 2017; et l’abaissement du premier abonnement scolaire STIB.

Selon MM. Vervoort et Vanhengel, les droits d’enregistrement fixés à 12,5% empêchent de nombreuses familles de devenir propriétaires. Le bonus logement était impayable à long terme, et aurait conduit la Région précisément vers les problèmes budgétaires redoutés par le Conseil Économique et Social, ce qui a justifié sa suppression et sa compensation par une réduction de 21.875 euros sur les droits d’enregistrement lors de l’achat de son propre logement.

Qui plus est, des experts académiques indépendants s’accordent à dire que le bonus-logement n’a pas atteint son objectif de faciliter l’accès à la propriété. Le système a en effet contribué à l’augmentation du prix des logements à Bruxelles, en raison du caractère forfaitaire du bonus-logement, il a créé une discrimination des personnes isolées par rapport aux couples pouvant bénéficier d’une double réduction et incité à un allongement de l’emprunt hypothécaire. MM. Vervoort et Vanhengel ont par ailleurs contesté l’argument du CESRBC selon lequel les partenaires sociaux n’auraient pas été suffisamment impliqués. Des dizaines de groupes de travail ont été organisés. De nombreux débats ont été menés au parlement, avec auditions d’experts fiscaux. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

8 décembre 2016 Brexit: La Cour suprême rendra sa décision en janvier

La Cour suprême a achevé jeudi l’examen de l’appel du gouvernement contre l’obligation de consulter le parlement avant de pouvoir lancer les négociations du divorce avec l’Union européenne, mettant sa décision en délibéré à janvier. « Nous lire plus

Belga

8 décembre 2016 L'ambassadeur du Burundi à Bruxelles rappelé en consultation

L’ambassadeur du Burundi à Bruxelles, Jérémie Banigwaninzigo, a été rappelé à Bujumbura. L’information divulguée jeudi par La Libre a été confirmée par les Affaires étrangères. Selon le quotidien, il devrait q lire plus

Belga

8 décembre 2016 La Chambre approuve le statut de l'étudiant entrepreneur

La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière à l’unanimité, moins deux abstentions du PTB, le projet de loi relatif au statut d’étudiant-entrepreneur. Le nouveau système entre en vigueur le 1er janvier 2017. Le nouveau statut, élabor lire plus

Belga

8 décembre 2016 Neuf nouveaux conseillers islamiques actifs dans les prisons dès février

Neuf nouveaux conseillers islamiques entreront en fonction dès février pour lutter contre la radicalisation dans les prisons belges, a annoncé jeudi le cabinet du ministre de la Justice Koen Geens. Actuellement, 27 conseillers islamiques sont actifs en Belgique. Ils seront donc lire plus

Belga

8 décembre 2016 Mick Jagger devient père pour la huitième fois, à 73 ans

Mick Jagger, 73 ans, est devenu père pour la huitième fois jeudi. Son fils et la maman, la danseuse américaine Melanie Hamrick, se portent bien, a annoncé le porte-parole du chanteur des Rolling Stones. « Le fils de Melanie Hamrick et Mick Jagger est né à New lire plus

Belga

8 décembre 2016 Francken refuse un visa à une famille syrienne malgré un arrêt et des astreintes

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, a maintenu son refus d’accorder un visa humanitaire à une famille syrienne malgré un arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles assorti d’une astreinte, a-t-il indiqué à la Chambre. La lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/